Menu

La « motivation » existe-t-elle vraiment?

On entend souvent dire « Je manque de motivation ».

Cette phrase est plus ou moins estimée de tous, car certains disent que la motivation n’existe pas dans ce sens-là.

Commencer ou recommencer un processus dans lequel on essaie d’intégrer l’activité physique ou de manger selon nos objectifs et nos valeurs est souvent accompagné de la croyance que l’on doit être « motivé » pour le réussir et être constant.

T’es-tu déjà demandé pourquoi tu perds ta motivation, que tu arrêtes alors tes objectifs, tes habitudes d’entraînement ou même de cuisiner?

Pour être beau ou belle pour ton amoureux(euse)?
Pour maigrir?
Pour être fit pour ton voyage au Mexique?
Pour avoir moins de cellulite?

Je pourrais nommer des raisons encore longtemps, mais j’ai énuméré celles qui ont principalement dominé environ 10 ans de ma vie jusqu’à cette année.

J’ai fait un long processus durant mon cheminement de trouble alimentaire

Ne plus dépendre d’une pesée, d’un pourcentage de gras ou même du regard des autres pour être fière de moi est le plus beau cadeau que je me suis fait pour mes 28 ans. Celui de la santé mentale et physique.

Selon la société, j’aurais environ tous les critères pour ne pas «fitter» dans le monde de l’entraînement, mais j’ai décidé depuis quelques années que j’étais assez. Que c’était assez!

L’activité physique est pour tout le monde.

Tout ce dont tu as un besoin pour bouger, c’est de ton corps et de l’aimer assez pour lui bâtir un présent et un bel avenir.

Tu n’es pas ta blessure.
Tu n’es pas ton poids.
Tu n’es pas ton niveau d’entraînement.
Tu n’es pas une machine de surperformance.
Tu es valable.
Tu es fort(e).
Tu es beau/belle.

En terminant, voici 5 raisons qui m’amènent à voir l’activité physique dans ma vie comme un plaisir et non comme une torture :

  • Penser à mon cochon miniature qui grossit jusqu’à 4 ans et que je vais devoir continuer à prendre dans mes bras pour encore 15 ans.
  • L’effet de calme et de sérénité qui fait suite à un entraînement.
  • La fierté de faire des choses qu’on m’a répété toute ma vie que je ne ferais jamais.
  • La satisfaction des courbatures.
  • La communauté.

Par Emilie Potvin

Source photo de couverture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de