Menu

Grand-maman, parlons de ta mort…

La mort est un sujet sensible pour plusieurs d’entre nous. C’est un moment de la vie que nous appréhendons tous, qui nous fait peur. On ose rarement en parler, et dès que le sujet est abordé, on sent nos poils de bras se hérisser. C’est normal, en un sens : on n’a aucune idée de ce qui nous attend, et l’inconnu, c’est effrayant.

Penser à la perte future d’un proche est ardu. On veut éviter le plus possible de s’imaginer cette étape douloureuse mais inévitable, surtout lorsqu’il est question de nos grands-parents, qui nous quitteront un jour ou l’autre.

Je crois toutefois qu’il est important de discuter de cela avec eux, de les laisser exprimer leurs désirs par rapport à leurs derniers moments de vie, mais également à la manière dont ils veulent que leur mémoire soit célébrée. Parce que ce n’est pas une fois la personne éteinte qu’il faut se questionner sur ce qu’elle aurait voulu, mais bien lorsqu’elle est encore apte à y réfléchir.

J’ai eu une discussion à ce sujet avec ma mamie et mes parents dernièrement. Elle a pris le temps de discuter avec nous de ce qu’elle désirerait faire si son mari quittait ce monde avant elle, de ce qu’elle voulait comme commémoration lors de son propre départ, et de l’importance qu’elle accordait au fait de nous en parler maintenant alors qu’il lui reste encore plein de beaux moments à vivre.

Ça m’a fait beaucoup réfléchir. J’ai réalisé que nous avons tendance à éviter le sujet de peur d’attirer la mort. Au contraire, je pense qu’en parler nous permettrait simplement de mieux accepter le départ d’un être cher, puisque nous saurions qu’il a vécu ses derniers moments de vie comme il le souhaitait réellement.

Parler des arrangements funéraires est une chose, mais parler des derniers moments de vie et de tout ce que cela comprend est selon moi d’autant plus important. Savoir ce que vos proches veulent pour leurs dernières années, mois, semaines, jours ou instants est primordial pour sentir que vous leur avez permis de partir dans la dignité. Parfois, malheureusement, les derniers moments de nos proches ne se déroulent pas forcément lorsque ceux-ci possèdent encore les capacités physiques et intellectuelles de leurs glorieuses années de vie. Cela peut entraîner des décisions hâtives, sur le coup du choc et de l’émotion.

Prenez donc quelques instants avec vos proches pour discuter avec eux de la manière dont ils désirent vivre leurs derniers moments. Ainsi, lorsque l’heure viendra, vous pourrez les accompagner jusqu’à la fin en sachant que vous faites la bonne chose. Parler de la mort avec ses proches, c’est rassurant, en fait, et ça vous rapproche d’eux sans même que vous vous en rendiez compte.

Crédit photo: Matthew Henry
Source: Burst

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2020. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre