Menu

Cinq raisons pour lesquelles tu devrais écouter RuPaul’s Drag Race

Il y a quelques mois, j’ai commencé à écouter RuPaul’s Drag Race sur Netflix. Avant toute chose, Rupaul’s Drag Race, au cas où le titre ne te dit rien, c’est une téléréalité qui se veut une compétition de drag queens. Ce sont majoritairement des hommes qui y participent. Je dis « majoritairement » des hommes parce que dans l’une des saisons, l’un des participants dévoile qu’il est trans – donc en processus de changement de sexe. C’est d’ailleurs l’une des histoires touchantes de la série. Les concurrents courent la chance de gagner 100 000 $ et d’autres prix pouvant les aider à propulser leur carrière de performeur.

J’avais déjà vu quelques épisodes à Musique Plus dans le temps, et je me souviens que j’avais bien aimé. Sauf que là, c’est plus juste une petite série que j’écoute de temps en temps en background. Je suis rendue accro ben raide. Je t’explique pourquoi en te donnant cinq raisons pour lesquelles tu dois ABSOLUMENT écouter cette série-là.

Premièrement, ces gars-là sont de véritables artistes. Ils cousent, ils peignent, ils dansent, ils chantent, ils jouent et ils posent, en plus d’être de véritables magiciens du maquillage. Ils font tout de leur look, de A à Z. Quand ils paradent sur le runway, je suis toujours époustouflée par leurs créations. Ce sont de véritables œuvres d’art vivantes.

En plus de devoir créer des looks audacieux et à la hauteur des critiques des juges, ils doivent relever des défis lancés par RuPaul, qui sont tous aussi farfelus les uns que les autres. Parmi mes défis préférés, on compte définitivement le « Snatch Game », inspiré du jeu Match Game (Atomes crochus, au Québec), où les gars doivent personnifier une célébrité de leur choix, non seulement en look, mais en personnalité. Mon autre défi préféré est celui où ils doivent transformer un autre homme en drag queen. Un gars du public là, qui n’a jamais fait ça de sa sainte vie. Ils doivent aussi souvent créer des looks avec des thématiques assez funky, comme des robes en cheveux, en billets de banque, une thématique spatiale, animale, de Noël, pour n’en nommer que quelques-unes. Et c’est fou comme ces gens-là ont de l’inspiration!

Rupaul’s Drag Race c’est aussi plein d’histoires touchantes de gens qui ont vécu une enfance et une adolescence pas toujours glorieuse, simplement parce qu’ils étaient différents et qu’ils sortaient de la norme. C’est là qu’on voit qu’il y a encore beaucoup de chemin à faire pour que la communauté LGBT soit au même niveau que tout le reste. Il y a du travail à faire sur l’acceptation des différences, encore en 2019. Ce que j’aime, c’est que ces gars-là n’ont pas peur d’être eux-mêmes et de s’assumer pleinement, tout en voulant transmettre leur histoire et en inspirer des plus jeunes. Ils ont tous des parcours différents parsemés de discorde familiale, de liens brisés et de rejet, qui les ont amenés à être des gens plus forts.

Évidemment, dans l’émission, il y a aussi du bitchage parce que hey, qui n’aime pas un peu de drama à la télé? C’est cool de voir les participants devenir de plus en plus compétitifs. Par contre, il y a également de belles amitiés qui se créent et des échanges touchants entre les concurrents. C’est d’ailleurs le fun de voir leurs collaborations après la série, lorsqu’on les suit sur Instagram. C’est une grande communauté, le monde du Drag.

Finalement, je trouve que RuPaul’s Drag Race vient un redéfinir nos perceptions de l’identité de genre. Je ne vois plus un homme, ni une femme. Je vois simplement un artiste. Sans genre attitré. Et ça, je trouve ça beau. Parce que ce n’est ni notre genre ou notre orientation sexuelle qui devraient être les premières choses qui nous définissent en tant que personne, mais bien nos valeurs et notre personnalité. Comme RuPaul dit à chaque début d’émission : « Now GENTLEMEN, start your engines! And may the best WOMAN win! »

Voilà qui conclut les raisons de mon addiction à cette merveilleuse série. P’tite tranche de vie : ma best et moi, les samedis soir, on se fait  une grosse bouffe avec du vin pis on binge watch RuPaul en mou. C’est rendu qu’on connait même les noms des participants et dans quelle saison ils sont, pis qu’on utilise leurs répliques et les expressions de notre chummey Ru (RuPaul).

Sur ce, j’espère t’avoir donné le goût d’écouter cette série vraiment fascinante et surprenante.

Now, sashay way, pis va ajouter ça à ta liste d’écoute sur Netflix.


Source photos: Unsplash

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de