Menu

Les pires dates Tinder

Tinder, une histoire d’amour haine. Littéralement.

Je réactive puis supprime mon compte Tinder régulièrement. De fois en fois, j’me dis que je vais réessayer. On ne sait jamais sur qui on peut tomber, un peu comme quand on choisit un chocolat dans une boîte mélangée.

Je vous ai regroupé les histoires Tinder les plus cocasses de plusieurs filles. On va dire qu’on est entre amis pis qu’on se raconte nos pires dates!

Premier baiser

Une de mes premières dates Tinder, c’était avec un gars un peu plus vieux que moi. On est allés se promener en char. On s’est embrassés, mais je ne savais pas trop comment embrasser, car c’était ma première fois. Il m’a clairement dit que j’embrassais mal, mais que ça allait s’améliorer. Lol.

Le masque

Je parlais à un gars sur Tinder depuis un moment. Il avait un chien, il était plus vieux, beau, pis toute. Je lui envoie une photo de moi avec un sheet mask pour rire. Il me dit que j’ai l’air d’une cream pie. Moi qui ne savais même pas que ça existait avant qu’il me dise ça…

Des km nous séparent

Il habitait à environ une heure de chez moi. On s’était très peu parlé, mais je le feelais. Il semblait bien gentil, respectueux, pis propre. Il avait une activité sportive le soir même jusqu’à 21h. Si on fait le calcul, il arriverait donc à 22h environ. C’était pas mal tard. L’autre option, c’était que je fasse la route pour aller le voir – pour voir, rappelons-le, un gars que je ne connaissais pas.

Je suis embarquée dans ma voiture en direction de chez lui, une boisson caféinée à la main.  Puis, je me suis dit : « Oh mon dieu, mais qu’est-ce que je fais là? » Au bout de deux lumières, je suis retournée chez moi. Je l’ai texté pour que lui vienne chez moi à la place. Audacieux, vous direz, d’inviter un gars chez soi le premier soir. Sachez que je n’avais pas d’arrière-pensées. Lui, en revanche, il en avait…

On a très peu parlé. Ça s’est surtout résumé à une séance de baisers assez sensuels. À un moment donné, j’étais fatiguée. Avant que je m’endorme, il m’a dit : « Si jamais tu as une envie folle de faire l’amour cette nuit, réveille-moi. » Je me suis endormie et je ne me suis pas réveillée avec une libido incontrôlable. Le lendemain, il est reparti. On s’est vaguement réécrit, mais sans plus. Je ne l’ai pas revu.

Date de fin de session

En fin de session, j’ai réinstallé Tinder. J’ai parlé avec un gars, pas longtemps. Sur sa seule photo, c’était une photo de groupe. Donc je le voyais d’assez loin. Je pensais qu’il était cute. Soulignons le mot « cute ». Je ne trippe pas sur le textage, fait que je l’ai vu en vrai, la journée même. On est allés dîner au resto. C’était pas très bon, je ne trouvais pas le gars de mon goût, sa voix me tapait sur les nerfs. J’ai faké que j’étais stressée pour mes examens et que je devais aller étudier. Je suis donc partie, sans avoir mangé, après 30 minutes de date.

Ami commun

Je parlais à un gars sur Tinder, un joueur de football. J’avais un travail d’équipe à 19h, donc je suis allée me promener en auto avec lui. On n’avait rien à se dire. En me déposant à la fin, il me dit : « Je pense que ça commence bien nous deux. » On n’avait clairement pas la même définition de « bien ». Je ne l’ai pas revu. J’ai su par après qu’il était dans le même programme d’étude qu’un gars que j’ai déjà fréquenté. Les deux gars s’en sont parlé. Malaise.

Péter la balloune

Dans mes débuts sur Tinder, un gars m’a invitée à aller au restaurant. Il est arrivé chez moi et j’ai vu qu’il roulait vite. Je n’en ai pas fait de cas. On est allés souper – côté bar, qu’il a décidé. Il a pris une bière. À l’époque, nous n’avions pas l’âge de conduire avec un certain taux d’alcoolémie. Je lui ai mentionne. Il m’a dit : « Je vais conduire pareil. Si ça te plait pas, tu reviendras en taxi. »

Fausse représentation

Sur Tinder, les photos sont parfois trompeuses. Je feelais vraiment seule dans cette période de ma vie, donc je swipais à droite un peu trop souvent.  J’étais en manque d’affection, désespérée. J’ai swipé pis je suis tombée sur le profil d’un gars pas pire beau. Sans réfléchir, je lui ai fait savoir que j’voulais pas dormir seule ce soir-là. Il est arrivé, mais le gars qui était devant moi n’avait rien à voir avec celui sur la photo. Il ne m’attirait pas. Je l’ai gardé à coucher, il est parti à 5h du matin pour travailler. Je ne l’ai plus jamais revu.

Sado-maso

J’ai rencontré un pilote d’avion venant d’une petite île dans les Antilles. Un homme plus âgé qui semblait avoir de la classe. Après s’être vus quelques fois, il m’a dit qu’il aimerait m’attacher avec des menottes. J’étais jeune à l’époque et j’ai freaké. Je l’ai juste bloqué de partout.

Ça n’arrive pas juste dans les films

J’ai eu une date, pis je n’étais pas à l’aise. Je ne savais pas comment faire partir le gars de chez moi. Je suis allée aux toilettes et j’ai texté mon amie pour qu’elle me sauve. 15 minutes plus tard, elle m’a appelée pour me dire qu’on avait un travail d’équipe à faire le lendemain très tôt. J’ai alors demandé gentiment au gars de partir, car il fallait que je travaille sur mon projet d’école.

Bye bye, Tinder.

ANONYME

Unsplash

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de