Menu

« La bonne personne », réel ou fiction

On m’a demandé d’écrire sur le concept de « la bonne personne ». Je me suis assise devant mon ordinateur en me disant que ça allait être facile, j’écris toujours sur l’amour. Puis le temps est passé, et j’étais devant une impasse; « la bonne personne », est-ce que j’y crois? Avons-nous une âme sœur, on tout ça est fruit du hasard?

Ma vision a beaucoup changé au fil des années. Je croyais pas vraiment à ça avant. Je me disais que la vie pouvait pas être aussi bien faite.

Puis, j’ai réalisé que c’est toujours le même manège. Je crois sincèrement qu’à chaque début de relation, on sait ce qui va faire en sorte que ça ne va pas fonctionner. Même si on persiste, qu’on l’enfouit pendant plusieurs années, ce petit quelque chose va toujours finir par nous rattraper, que ce soit gros ou petit.

Puis un jour, on rencontre cette personne envers qui la petite voix n’a rien à reprocher. En fait, il y en aurait plein de choses à reprocher, mais avec cette personne, tu sais, tu ressens que ça vaut la peine. Je me souviens du temps où je pensais ne jamais trouver quelqu’un qui avait les mêmes valeurs que moi, avec qui je pourrais parler des heures de tout et de rien, qui m’accepterait même si je snooze 39 fois le matin et que je suis anxieuse, à qui je pourrais finalement faire confiance. Le temps où je me demandais : « Je fais quoi si l’homme de ma vie habite en Chine? »

Un jour, tu te réveilleras à côté de cette personne. Et tu réaliseras que toutes tes autres relations t’ont amené quelque chose, t’ont appris, t’ont préparé.e à être prêt.e pour celle-ci. Et ça ne veut pas dire que ce sera facile. Crois-moi, il y en aura des chicanes, des larmes parfois, des doutes, et beaucoup de travail. Je pense que les meilleures choses dans la vie sont souvent les plus exigeantes. La bonne personne n’arrivera pas en galopant avec une bague de mariage. Il faudra faire des compromis, des efforts. Pourquoi les gens ne trouvent pas « la bonne personne »? Parce qu’ils pensent qu’elle sera parfaite, facile, que la bonne personne ne demandera pas de travail.

Au contraire, la bonne personne, c’est celle pour qui t’es prêt.e à faire tout le travail du monde, car tu sais que ce travail sera bénéfique. Ça ne sert à rien de s’acharner dans une relation malsaine, et il peut parfois être difficile de faire la différence quand il est temps de lâcher prise ou non. Mais quand tu es avec cette personne, tu le sais que ça vaut la peine, c’est tout. C’est quelque chose qui ne s’explique pas.

J’aime bien comparer ça à un morceau de casse-tête. T’sais, dans les boîtes de 1000 morceaux, y’en a qui sont pas compatibles pantoute. Parfois, y’en a qui fittent ensemble, mais tu dois forcer pour qu’ils rentrent bien comme il faut. Pis 3 jours après, tu trouves le cristi de morceau que tu cherchais. T’enlèves celui qui fittait à moitié, tu déposes l’autre, et c’est un match parfait.

J’ai peut-être trop d’espoir en la magie ou j’ai trop écouté de films d’amour qui finissent bien, mais je pense sincèrement que si l’univers t’as mis.e sur cette planète, l’univers est assez intelligent pour avoir mis quelqu’un qui peut t’y rendre heureux.se, que ce soit à 14 ou 52 ans.

Par Sarah Prud’homme

Source

One thought on “« La bonne personne », réel ou fiction

  1. Il y a eu beaucoup de bas dans ma courte vie. Malgré tout, j’ai trouvé ma perle rare, mon âme soeur au féminin avec qui je peux être moi même et tout partager. Nous avons une connexion extraordinaire sans lien de sang. Il y a presque un an aujourd’hui, j’ai trouvé mon amour masculin. Mon corps m’a envoyé des signaux avant même que ma tête le réalise. Je peux vous garantir que la vie est bien fait. L’important c’est de s’aimer, car la seule personne qui peut prendre soin de toi c’est toi-même. Depuis que j’ai compris ça ma vie à changé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de