Menu

J’aurais aimé être la bonne pour toi

On a été 4 ans ensemble. T’as été ma plus longue et ma plus belle histoire d’amour, mais elle a surtout été celle qui m’a fait le plus mal, celle dont le heart break est le plus dur à surmonter. Quatre années de souvenirs, ça s’efface pas du jour au lendemain.

En fait, c’est moi qui t’ai laissé. J’avais envie d’avoir un partenaire, mais la plupart du temps, j’avais l’impression d’avoir un enfant à ma charge. Je ne t’en veux pas, je sais que t’étais pas rendu là, dans ta vie.

Ça fait que c’est ça. Je t’ai laissé parce que notre relation me laissait insatisfaite, craving for more. Pas parce que je ne t’aimais plus, mais parce que tu me donnais pas ce que je voulais : un homme responsable, qui prend soin de sa femme comme j’aurais voulu que tu le fasses. Me semble que j’étais loin de te demander la lune…

Quelques mois après notre séparation, t’as retrouvé l’amour. Avec ta flamme de jeunesse, ta 2e plus grosse relation dans ta vie, une fille qui t’a brisé l’cœur, mais que t’as ô combien aimé. Pis là, vous filez le parfait bonheur.

Tsé, j’suis heureuse pour toi, parce que je ne veux que ton bien. Mais maudit que j’aurais aimé être cette fille-là, celle qui, dans un sens, t’as fait man-up. J’aurais aimé que tu fasses autant d’efforts pour moi que tu en fais pour elle. J’aurais aimé porter ton kid comme elle le fait aujourd’hui.

Dans le fond, ce qui me fait le plus mal, c’est de savoir que notre relation a été un tremplin pour toi vers quelque chose de plus gros, de plus beau, de plus fort. Ça m’a fait mal quand tu m’as dit que quand je t’ai laissé, ça aura été une sorte de cadeau (my bad, je t’ai demandé si tu regrettais qu’on ne soit plus ensemble). Je le sais que tu m’as aimé pis que jamais tu regretteras nos années ensemble. Même chose pour moi.

Sauf que j’aurais donc ben aimé être la bonne pour toi…

J’aime pas dire que je suis jalouse, j’aime pas plus l’idée de l’être. Mais bonyeu… Te voir si bien avec elle, alors que ça aurait pu être nous quelques mois plus tôt, ça m’fend l’cœur en deux.

Dans la vie, faut regarder de l’avant, sauf que quand j’ressens des affaires de même, j’peux pas m’empêcher de me demander si j’ai vraiment fait le bon choix en décidant de te laisser.

Par Anonyme

Crédit photo : Kelly Sikkema
Source : Unsplash

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de