Menu

Ça me fait penser à toi

La semaine dernière, je passais du temps avec des amis alors que l’une d’entre eux m’a dit : « Tu iras voir ça, Amé. Ça m’a tellement fait penser à toi. »

Ce n’était pas la première de la journée à me dire quelque chose du genre, alors je me suis exprimée assez rapidement en lui mentionnant que j’étais chanceuse qu’autant de gens pensent à moi.

Réaction inattendue. Cette phrase est si souvent prononcée qu’elle ne s’attendait pas à une reconnaissance aussi prononcée. Pourtant, je trouve sincèrement qu’il y a de quoi être reconnaissant.e. C’est une preuve que nous sommes devenu.e.s assez important.e.s dans la vie de quelqu’un pour déteindre sur une parcelle de son univers.

Mes paroles ont fait écho dans la caverne de ma tête, puis m’ont ouvert le chemin vers une réflexion.

« Ça me fait penser à toi. »

Je suis contente de m’être fait une toute petite place dans la tête des gens qui m’entourent, même lorsque je ne suis pas là physiquement. J’espère sincèrement qu’ils se souviendront de cette présence lorsque les jours deviendront moins beaux et qu’il faudra qu’ils se rappellent qu’ils ne sont pas seuls.

J’ai commencé à me questionner sur la fréquence à laquelle j’entendais ces mots. «J’ai pensé à toi en écoutant cette chanson. J’ai pensé à toi en écoutant ce film-là. J’ai pensé à toi parce que c’est le genre de chose que tu aimes. »

Par la suite, j’ai réalisé que malheureusement, je n’allais pas souvent découvrir la chose mentionnée, qui a pourtant mené un petit humain à penser à moi. Un petit humain avec une vie remplie et pas toujours facile, qui a des songes sans doute plus importants que de simplement penser à mon petit être.

La moindre des choses serait de découvrir ces petits éléments puisqu’ils sont les enfants d’un des plus beaux concepts de la vie, soit la connexion avec les autres êtres humains. À l’avenir, je prendrai des notes lorsqu’on me dira ces mots, j’irai visiter ces attentions.

Je le ferai pour tous les « Ça me fait penser à toi » qui ne pourront jamais se rendre au personnage principal de leur histoire. Pour toutes les anciennes relations qui continuent à vivre seulement à travers cette simple phrase. J’agirai pour toutes ces magnifiques chansons qui ne seront jamais écoutées par l’être aimé, ce livre aux mots révélateurs qui ne seront jamais lus par cette personne disparue.

On ne sait jamais quand quelqu’un quittera notre vie. Je ne veux pas prendre à la légère l’affection que nous avons présentement.

On a souvent tendance à chercher l’amour dans son déguisement grandiose quand pourtant, la plupart du temps, il flotte dans sa grandeur de bulle, de manière tellement légère et tranquille qu’il peut être difficile de remarquer sa présence.

« Ça me fait penser à toi. »

J’ai toujours préféré être enfant. T’en penses quoi de partir capturer les bulles?

Source photo de couverture : Unsplash

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de