Menu

La MMAQ : faire place à la création

Le nom de la Maison des métiers d’art de Québec (MMAQ) ne m’était pas inconnu, mais j’avoue que tout ce qui se passe sur les sept étages qui la composent m’était jusque-là inconnu. C’est donc avec joie que, samedi dernier, je me suis dirigée vers l’intrigante bâtisse du 367, boulevard Charest Est, à Québec, pour une visite guidée des locaux, visite qui s’est terminée avec un atelier de sérigraphie sur textile. Voici donc un petit compte-rendu de cet après-midi qui m’aura ouvert une porte sur un tout autre univers.

La visite a tout d’abord commencé dans la salle d’exposition de Materia, où notre guide pour la journée, Thierry Plante-Dubé (directeur de l’école), nous a accueillis. Nous avons ensuite exploré chaque étage à la découverte de ce qui s’y passait, et c’est là que la magie a opéré : jamais je n’aurais pensé que derrière les murs de ce bâtiment se cachait un monde aussi vaste de créativité et de découvertes. Je m’explique.

mmaq Maison des métiers d’art de Québec

La MMAQ est d’abord une école, une école-atelier plus spécifiquement, qui se classe parmi les douze écoles-ateliers accréditées du Québec. Mais ici, école ne rime pas avec ambiance froide, professeurs hautains et matière boring, ah no-non.

Ce qui m’a frappée en premier, ce sont les classes en elles-mêmes : les pièces sont grandes, aérées et lumineuses, avec en leur centre plusieurs postes de travail, ainsi que tous les matériaux nécessaires à l’apprentissage des diverses méthodes enseignées. Parce qu’à la MMAQ, trois disciplines sont offertes pour le DEC (diplôme d’études collégiales), soit la céramique, la sculpture et le textile. Les trois programmes sont construits de façon à outiller les élèves pour leur entrée sur le marché du travail, combinant apprentissage concret de la discipline choisie, cours de marketing et cours collégiaux classiques (français, éducation physique, etc.). Les cours collégiaux obligatoires à l’obtention du diplôme sont donnés au Cégep Limoilou de Québec, qui s’est allié à la MMAQ afin d’offrir une formation complète.

Le deuxième élément qui m’a le plus marquée lors de ma visite est la liberté des élèves et la bonne entente qui règne dans les ateliers. Chacun travaille sur son projet et est libre d’utiliser les locaux et le matériel de l’école selon une plage horaire très large, en plus d’une constante présence de techniciens qui offrent leur aide jusqu’à la fermeture. Nous avons discuté avec quelques élèves que nous avons croisés lors de la visite, et chacun semblait emballé par la structure du programme, les services offerts et la qualité de l’enseignement. Les professeurs sont tous des artistes actifs et passionnés de leur métier qui enseignent parallèlement à leur carrière, ils guident donc leurs élèves selon leur vécu et les outillent pour ce qui suivra la fin de leurs cours. La MMAQ met également à la disposition de ses élèves du matériel de qualité, ce qui, pour certains d’entre eux, a dirigé leur choix vers cette institution unique. Les programmes permettent également aux finissants l’accès aux ateliers pour une période de quatre sessions, qu’ils pourront utiliser sur les trois ans qui suivent la fin de leur parcours scolaire.

Maison des métiers d’art de Québec

La visite s’est terminée avec un atelier de sérigraphie sur textile qui nous a permis d’user de créativité à notre tour. Nous pouvions créer nos propres pochoirs et sérigraphier nos motifs uniques sur nos sacs en tissu. L’atelier que nous avons effectué est l’une des multiples activités proposées dans la programmation des cours offerts au public. Que ce soit pour les nouveaux étudiants du DEC qui désirent essayer de nouvelles techniques ou pour les débutants qui désirent se mettre au défi, la programmation est diversifiée et donne envie de tout essayer!

Maison des métiers d’art de Québec

En plus d’offrir trois options de DEC bien conçues et des ateliers ouverts à tous, la MMAQ se transforme en camp d’été pour les jeunes et est très active dans le domaine des arts à Québec. Afin de garantir un contact entre ses élèves et la communauté, elle est à la tête de l’organisation de plusieurs activités telles que des expositions, des conférences, des résidences de créations, des stages à l’étranger, etc. Si ce que vous venez de lire vous intrigue, mais que vous n’osez pas faire le saut, je vous conseille fortement de participer à l’une des journées portes ouvertes qui sont organisées deux fois par année afin de vous familiariser avec cet environnement créatif qui sort de l’ordinaire, environnement duquel je suis littéralement tombée amoureuse.

Pour plus d’informations sur les programmes du DEC, cliquez ICI.

Pour plus d’informations sur les activités offertes au public, c’est ICI.

Pour être les premiers au parfum des événements de la MMAQ, c’est sur sa page Facebook!

*Cet article est commandité par la Maison des métiers d’art de Québec.

Photos: Anouk Gingras

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2022. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre