Menu

L’érable comme vous ne l’avez jamais lu

Ceux qui me côtoient savent que j’ai une longue histoire d’amour avec la nourriture. J’aime essayer, déguster et surtout, ouvrir mes horizons afin de profiter de tout ce que la gastronomie a à offrir. C’est donc avec grande joie et fébrilité que j’ai accepté l’invitation au lancement du livre Incroyable Érable, présenté par les Producteurs et Productrices Acéricoles du Québec (PPAQ).

Incroyable érable Producteurs et Productrices Acéricoles du Québec

En ce premier jour de mars, tout soleil, je me suis rendue à l’événement qui se tenait au Salon Urbain de la Place-des-Arts. Une centaine de personnes étaient réunies pour l’inauguration du livre, animée par Élyse Marquis.

Incroyable érable Producteurs et Productrices Acéricoles du Québec

Cet ouvrage, en plus d’être un collectif de recettes présentées par 11 chefs de renom, menés par Philippe Mollé, cherche à transmettre la passion qu’ont les PPAQ pour le produit incroyable qu’est l’érable, sous toutes ses formes. On y retrouve 63 recettes plus décadentes les unes que les autres, mais aussi des visuels époustouflants de paysages québécois, des témoignages, l’historique de l’érable, des conseils, des statistiques et bien plus. C’est un réel hommage à l’acériculture et à sa place dans les coutumes de notre Québec.

Incroyable érable Producteurs et Productrices Acéricoles du Québec

À peine arrivée sur place, on me sert un cocktail à la fois sublime pour les yeux et les papilles. Liqueur d’érable Charles-Aimé Robert, gin Ungava, purée de canneberges, jus de lime, thym, sucre d’érable, tout y est (la recette est en page 105 du livre). Mes sens s’enivrent au goût de ce divin nectar conçu par Philippe Mollé.

Incroyable érable Producteurs et Productrices Acéricoles du Québec

Invités à prendre place aux tables, les convives se regroupent autour de la présentation de Nathalie Langlois, directrice à la promotion, à l’innovation et au développement des marchés des PPAQ. On nous sert une eau d’érable pure, puis vient le temps de l’entrée : un tartare de tomates des champs, érable et copeaux de Louis d’Or, une création de Philippe Mollé (recette en page 166 du livre). Les saveurs sont tout en subtilité, c’est frais et bien balancé.

Incroyable érable Producteurs et Productrices Acéricoles du Québec

Pour le lancement, les PPAQ ont voulu jumeler poésie et gastronomie. L’artiste David Goudreault vient donc interpréter un slam écrit spécialement pour l’occasion. Sa performance est ponctuée de passion et toute la salle est ébahie par la puissance des mots utilisés afin de rendre hommage à notre or blond québécois.

On nous annonce ensuite l’arrivée du plat principal : une papillote de flétan au citron, au miso et au sirop d’érable, une création du chef Marc-André Joyal (recette en page 121 de l’ouvrage). Surplombé de shiitakes, le plat est une explosion de saveurs. De douces notes de gingembre se font sentir et la pointe citronnée vient aciduler ce bouillon qu’on a tous envie de boire à la cuillère! C’est léger, parfait pour ce vendredi midi ensoleillé!

Incroyable érable Producteurs et Productrices Acéricoles du Québec

Serge Beaulieu, président des PPAQ, nous parle ensuite de l’acériculture au Québec. J’ai été étonnée d’apprendre que l’érable est un produit exporté et recherché dans maintenant 60 pays autour du globe. Le Québec est responsable à lui seul de 72% de la production mondiale de sirop d’érable; c’est énorme!

Pour finir, on nous amène un dessert qui fait saliver juste à le regarder. Le millefeuille à l’érable de Martin Falardeau (page 164) a clôturé le repas de main de maître. Une crème à l’érable montée au whisky canadien et au Sortilège sur une pâte feuilletée, le tout garni de flocons d’érable. Je crois que tout le monde dans la salle a léché son assiette.

Incroyable érable Producteurs et Productrices Acéricoles du Québec

Les discussions vont bon train dans la salle. Encore une fois, la gastronomie fait ses miracles : un paquet de gens qui ne se connaissaient pas conversent autour d’une bonne table. Un point important est soulevé, que je trouve important de vous partager aujourd’hui. Le Québec n’est pas responsable de la majorité de la production acéricole mondiale pour rien. Nous avons un climat parfait pour cette culture capricieuse. Cela nous amène donc à regarder les changements climatiques et leurs impacts directs sur notre économie, notre mode de vie et notre quotidien. Une raison de plus pour faire notre part pour l’environnement!

Nous arrivons à la fin de l’événement. J’ai passé tout le repas à me dire que je devais me procurer ce livre, alors j’ai été plus que ravie lorsque j’ai su qu’ils en remettaient une copie à tous les invités! Je vous invite à vous le procurer, dans la librairie la plus près de chez vous, au prix très raisonnable de 29,95$. N’hésitez pas à alimenter la conversation sur les réseaux sociaux en utilisant les mots-clics #incroyableerable et #erableduquebec lorsque vous partagerez les photos de vos réalisations!

Bon érable!

Crédit photos : Andrée-Anne Dufresne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de