Menu

Confessions d’une accro au shopping… mais pas le film

Toute ma vie, j’ai toujours vraiment beaucoup aimé magasiner… Depuis mon premier petit emploi à 16-17 ans, mes payes passaient dans les vêtements, les produits de cosmétique, les accessoires de décoration… bref, dans ce qui est beau, mais qui n’est pas « nécessaire ». L’an passé, mon état financier m’a littéralement pété dans la face et je n’ai pas eu le choix de me prendre en main pour essayer de mieux gérer mes dépenses et ma dépendance au shopping! Comment contrôler ses envies de magasiner quand tu les laisses aller depuis toujours ces envies-là? C’est sérieusement un gros travail à faire sur soi-même.

Pour ma part, j’ai travaillé longtemps dans des boutiques de vêtements, ce qui ne m’aidait vraiment pas. C’est comme si un alcoolique travaillait dans un bar : le produit est trop facile d’accès et tu vois des gens à longueur de journée consommer ce produit-là, ce qui te donne le goût de le faire toi aussi. La comparaison est peut-être exagérée pour certains, mais c’est réellement comme ça que je le vois! C’est une réelle dépendance. Depuis quelques mois, j’ai un travail de bureau, et mes finances se portent déjà bien mieux.

J’ai aussi arrêté de regarder les nouveautés sur mes boutiques en ligne préférées, ce qui était une routine presque quotidienne pour moi. Je me suis désabonnée de plusieurs comptes Instagram qui me donnaient envie de m’acheter des nouvelles choses à chacune de leurs publications. Chaque fois que je pense à aller magasiner ou qu’il me prend une soudaine envie de m’acheter quelque chose, je me demande si j’en ai vraiment besoin… Des trucs bien simples, mais qui sont difficiles à mettre en pratique.

Une autre astuce : chaque fois que mon compte en banque monte de mille dollars, je me fixe l’objectif qu’il ne baisse plus en dessous de ce montant. Avec toutes mes dépenses normales dans un mois, la seule façon de réaliser cet objectif-là, c’est de couper dans les dépenses inutiles !

Il a aussi fallu que je prenne conscience de ce que ça signifiait pour moi ces achats-là : une façon de me faire plaisir, de me récompenser et de me remonter le moral. Maintenant, je me fais plaisir autrement ! Bien entendu, je cède encore à mes envies d’avoir du neuf de temps en temps et je vais faire une virée dans les centres d’achats, mais bien souvent je sors des magasins avec les mains vides et, honnêtement, ça me surprend et me rend fière à chaque fois.

À toi qui as du mal à gérer tes pulsions de magasinage, je te comprends, je sais ce que tu vis, mais je m’en suis sortie alors toi aussi tu peux le faire. Une petite victoire personnelle à la fois !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de