Menu

Des expressions régionales qui collent à la peau

« L’aut’ jour, chu t’allée m’charcher d’l’eau d’pet à ‘fontaine de Holiette pis j’ai vu des p’tits mox habillés en pipos a’ec des babouches. Gang de pins, c’est l’hiver! »

T’as rien compris? C’est normal si tu ne viens pas de la belle région du grand Joliette. C’est mon « pays natal », voilà pourquoi je connais toutes ces délicieuses expressions. Mais détrompe-toi, on ne parle pas tous et toutes comme ça. J’utilise seulement les mots pipo (des pantalons coton ouaté) et babouche (des gougounes ou des tongs) et je dis marcher en pied de bas. Il existe également la coupe trailer (coupe Longueuil pour le reste de la province), les termes maillet, cabochon et agrès pour désigner quelqu’un d’un peu maladroit ou idiot et je vais le sloguer pour dire qu’on va frapper quelqu’un. À Joliette, un chuton est quelqu’un de malpropre ou qui manque de classe, d’éducation et s’il tataouine, ça veut dire qu’il tourne autour du pot.

Avoue que c’est vraiment drôle d’apprendre les expressions des autres régions. Mais c’est encore mieux quand tu découvres que le monde à l’autre bout de la province utilise le même terme que toi pour nommer quelque chose. Genre : en Abitibi, on dit des bottes à douille pour désigner des bottes d’eau comme en Beauce. Et c’est comique d’entendre quelqu’un adopter les expressions d’ailleurs après y avoir séjourné. Mon frère me fait toujours rire avec ses expressions du Lac-Saint-Jean, comme il a habité là-bas plusieurs fois. Y r’soud au lieu d’arriver, il prend son pi-cop (pick-up) pour aller au dépanneur et les chutons sont maintenant des jigons.

On est fiers et fières d’avoir des expressions propres à notre région, ça nous donne un sentiment d’appartenance. Je me souviens d’un show des sœurs Boulay qui avait lieu à La Mitaine, une toute petite salle de spectacle située en plein cœur de Joliette. Les deux sœurs ne manquaient pas une occasion de sortir des expressions joliettaines pour faire réagir les gens dans la salle. Il faut dire qu’elles en sortent des bonnes elles-mêmes vu qu’elles viennent de la Gaspésie. Les gens criaient « Holiette » et on sentait que ça leur faisait plaisir de dévoiler tous les régionalismes qu’ils connaissaient.

Je ne suis pas du genre à placer des termes de ma région dans chaque phrase, mais ça m’amuse d’en entendre des gens autour de moi. Du moment que y a pas un maillet qui renverse sa gibelotte su ma froc en me criant après comme une scie ronde, m’a être ben d’adon!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2020. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre