Menu

J’veux apprendre à (m’)aimer

L’histoire se répète, encore et encore. Une relation qui débute dans le beau, l’agréable, et quand vient le temps de s’attacher l’un à l’autre, tout bascule.

Qu’est-ce que je fais de pas correct? Est-ce que je suis trop exigeante, trop demandante? Est-ce que je m’affirme trop? Ou pas assez? Pourquoi je n’arrive JAMAIS à garder quelqu’un dans ma vie plus que quelques mois?

Moi aussi, je la veux, la belle petite histoire d’amour. Celle qui, oui, vient avec ses hauts et ses bas, mais où les deux parties ont envie d’y mettre les efforts pour partager ça, un p’tit bonheur à deux.

J’comprends le concept « on récolte ce que l’on sème », mais m’semble que je fais pas exprès de tout faire planter ce qui s’appelle « relation ». L’as-tu ce feeling-là, toi aussi?

Veux-tu ben m’dire c’qui marche pas avec nous autres?

Girl, comment veux-tu que quelqu’un t’aime si tu ne sais même pas comment t’aimer toi-même?

Ouain. T’as pas tort. Mais t’sais, c’est pas que je m’aime pas, c’est juste que je me trouve ordinaire, plate, rien de fabuleux. Quand j’passe devant un miroir, j’me regarde pas en criant : « What a beau beuhbé », comme voulait que l’on fasse Pauline, ma prof d’éthique en 4e secondaire.

Peut-être que tu devrais, te regarder dans le miroir pis te dire que t’es belle, que t’es bonne, pis DAMN que t’es capable de tout! Tu sais, t’es la seule TOI qu’il n’existera jamais, il n’y en aura jamais deux comme toi, pas de version 2.0, pas de version améliorée ou perfectionnée. T’es parfaite comme t’es là, t’as été mise sur Terre pour une raison, t’as de quoi à donner au reste du monde, que seule TOI peux donner.

Ma belle, c’est un processus. Tu pars de loin, t’as des blessures au fond de toi qui requièrent un effort supplémentaire pour apprécier la personne formidable que tu es. Mais ne doute jamais de toi, ne doute jamais de ton potentiel grandiose. Sois ta meilleure amie, aie foi en toi comme tu as foi en ceux qui t’entourent. Sois fière de toi.

Pis c’est là que je me suis mise à pleurer. En plein milieu de mon salon. Parce que je venais d’entendre des mots que je n’avais jamais pensé mériter. Je me suis mise à pleurer, parce que j’ai vu en moi une flamme s’allumer vivement, une flamme de fierté, de confiance, mais surtout d’amour envers moi-même.

Cette flamme-là, on devrait tous l’avoir. La vie, c’est un one-time-deal. On gaspille trop de temps à se comparer aux autres, et on oublie trop souvent ce dont on est capable. T’es capable de TOUT. N’en doute même pas. Crois en toi. Aime-toi. Sois fière de toi. Regarde-toi dans le miroir, puis vois à quel point t’es une merveille tombée du ciel.

xoxo

Photo: Tim Mossholder
Source: Unsplash

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de