Menu

Appelez-moi Gaston Lagaffe

J’suis gaffeuse. Dans mon quotidien, ça soulève toujours quelques discussions, quelques frustrations, quelques soupirs de désespoir. Je n’y peux rien, ça fait partie de moi!

Je ne sais pas combien de fois par jour je peux échapper des objets par terre ou faire tomber quelque chose en l’accrochant. Ce n’est pas pour rien que quand j’étais kid, ma mère me disait de ne toucher à rien quand on entrait chez Stokes. Elle le savait. Le pire, c’est mon téléphone, que j’ai d’ailleurs échappé pas une, mais deux fois dans la toilette en oubliant qu’il était dans ma poche arrière. Il fonctionne encore, par je ne sais pas quel miracle!

gaffes maladresse gaffeuse
Source

Je me cogne tout l’temps partout. Sur le coin du comptoir, sur ma table de salon, sur les murs, sur ma porte de char. J’ai des bleus en permanence, mais je n’arrive jamais vraiment à me souvenir comment ils sont arrivés là. Il m’est impossible d’avoir les ongles longs parce que je me cogne toujours les doigts partout et que je me grafigne moi-même avec.

Moi là, ben je suis la fille qui va piler dans le p’tit caca de chien sur le trottoir, ou dans la flaque de vomis à la sortie du bar parce que je ne regarde pas où je marche. J’ai déjà reçu un parcomètre en plein dans le ventre en marchant au centre-ville parce que je ne l’avais pas vu. Étonnamment, il ne m’est jamais rien arrivé de grave.

Le pire, je ne sais pas pourquoi, mais c’est les verres et les coupes de vin. En fait, tout ce qui contient des liquides. Ça m’est arrivé plus qu’une fois de brasser la pinte de jus APRÈS avoir enlevé le p’tit bouchon. Combien de fois j’ai accroché une coupe pendant un souper de famille? C’est rendu un classique. J’ai beaucoup d’anecdotes avec des coupes de vin d’ailleurs. Par exemple, la fois où je me suis dit que ce serait chill de prendre une petite coupe de vin dans mon lit en pyj’ un vendredi soir en lisant mon brand new livre d’Harry Potter. HA HA! Je te laisse deviner la suite : du vin dans mon lit et sur mon beau livre tout neuf. J’pense même que j’en ai eu dans la face. Je ne sais pas comment j’ai fait mon compte. Une autre fois, j’en ai aussi renversé sur mon ordi neuf d’un mois qui m’avait coûté la peau des fesses. Ma spacebar marche so so depuis ce temps-là.

L’affaire avec les liquides, c’est que les gens autour de moi aussi écopent, comme quand j’ai emmené mon nouveau chum chez mes parents la première fois pis que je lui ai renversé SA coupe de vin dessus. Nice.

gaffes maladresse gaffeuse
Source

J’suis non seulement gaffeuse, mais également lunatique. J’ai fait brûler plusieurs repas en étant distraite par autre chose, comme une conversation par texto, une émission de télé, ou ben mon chat qui fait son cute. J’ai souvent « perdu »mon cellulaire parce que je l’avais laissé dans un endroit inusité, genre sur une tablette décorative, dans le bac de pantoufles ou même dans le frigo. Petite anecdote : l’autre fois, en tentant de déprendre mon auto, je l’ai échappé dans le banc de neige pis j’aurais ben roulé dessus si mon char avait bien voulu sortir dudit banc de neige. Je l’ai cherché longtemps. J’suis même rentrée dans la maison pour voir s’il n’y serait pas.

Mais ça ne s’arrête pas là, parce que je ne suis pas seulement gaffeuse et lunatique. À cela s’ajoute une légère impulsivité. Comme la fois où j’ai acheté une trop belle gourde d’eau chez Ardène, qu’il y avait un collant dessus, que le collant était vraiment collé, que je n’ai pas réussi à l’enlever one shot, que j’ai décidé que ce serait une bonne idée d’essayer de l’enlever avec du remover à vernis à ongles parce que j’étais tannée, pis que j’ai fait fondre la bouteille. C’était vraiment con, mais on dirait que dans ma tête de fille impulsive, je devais enlever le maudit collant, peu importe ce que ça prenait.

La maladresse et l’impulsivité, ça s’applique aussi dans les paroles. Trop souvent ça m’est arrivé de dire quelque chose d’inapproprié au pire moment dans une conversation, ou bien de poser LA question qu’il ne fallait pas. Ou t’sais là, la fameuse situation où tu parles de quelqu’un et que ladite personne passe juste derrière toi à ce moment-là, ben c’est moi tout craché.

Fait que c’est ça, j’suis gaffeuse. Des fois j’en ris, des fois je me tape sur les nerfs ben raide. Mais, comme je dis toujours, ça fait partie de mon charme, non?

Alors à tous les gaffeurs et les gaffeuses de ce monde, je vous lève mon verre (en tentant de ne pas le renverser) et je vous dis « Santé! Vous n’êtes pas seuls! ».

Source photo de couverture

One thought on “Appelez-moi Gaston Lagaffe

  1. Alors nous sommes deux!!!!
    Je suis même (très ) capable de casser le pied d’une coupe de vin simplement en la déposant trop fort parce que mon côté impulsif m’amène à faire autre chose trop précipitamment ! Je tire ou pousse toutes les portes systématiquement du mauvais sens. Je dis souvent que je fais une dyslexie des portes. Des fois je suis debout sans bouger à regarder quelque chose et ma main oublie qu’elle avait un objet à tenir et pouf ça tombe. Etc etc

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de