Menu

Le courage

On a une drôle de perception du courage. Comme si on devait tous être en mesure de sauver des bébés chats d’un immeuble en feu pour être considéré/e courageux/se (OK, si tu fais ça t’es vraiment hot, mais là n’est pas le point).

Le courage, c’est différent pour tout le monde. Et parfois, dans ta petite vie routinière, tu as l’impression que tu n’en as pas ou que tu n’en as plus.

Pour une personne anxieuse, ça veut peut-être simplement dire de continuer à respirer quand ta tête te crie des bêtises, ou d’être capable d’être plus fort/e que tes pensées et de t’aider toi-même. Ça peut aussi parfois être de faire un pas devant l’autre pour se rendre en avant lors d’une présentation devant des collègues. C’est dire « merci » quand on te complimente à la place d’essayer de te sortir de la situation. Si tes cheveux sont beaux aujourd’hui, arrête de dire que « tu as juste fait ça vite ce matin ». Sois fier/e de toi, de tes bons coups, de tes ambitions et de qui tu es.

Le courage, c’est la base. C’est un peu comme la première brique. Tu n’arriveras jamais à exceller complètement dans un domaine si un jour tu n’as pas commencé par le début. Essaie de bâtir un château sans fondation, tu m’en redonneras des nouvelles! Le courage, c’est l’appui de toutes les autres vertus. Tu ne peux pas être optimiste ou confiant/e si tu n’es pas capable d’entreprendre quelque chose qui te donnera une raison de l’être. Tu ne seras jamais un grand chef si tu ne mets pas les mains à la pâte à un moment donné. Tu ne seras jamais un grand orateur si tu ne fais pas un premier speech (même s’il ne sera sûrement pas ton meilleur!). Je pourrais simplement te dire que parfois, tu ne réalises pas à quel point ta vie pourrait être complètement différente et belle, une fois que tu trouves le courage de te sortir d’une relation toxique, de rencontrer de nouvelles personnes ou de rire un peu. Parce qu’il faut se le dire, être un grand orateur n’est peut-être pas le but de tout le monde, mais avoir une plus belle vie, c’est pas mal un désir généralisé.

Le courage, c’est aussi une des seules choses qui se fait par en dedans, dans l’espoir de changer l’extérieur. Devenir chanteur est une profession, et malheureusement, malgré tes efforts, c’est aussi (en partie) hors de ton contrôle. Mais le courage qu’il te faut pour mettre en ligne ton premier cover, c’est entièrement ton choix. Tes décisions dictent ta voie. Rappelle-toi qu’il fût un jour où on ne savait même pas qui était Céline Dion. Une chance qu’elle n’a pas décidé d’écouter sa petite voix qui lui répétait que ce serait difficile et impossible!

Bref, rappelle-toi que tu n’as pas besoin de passer dans le journal ou de gagner un prix pour être courageux/se. Tu n’as qu’à aller exactement à l’opposé de tes peurs. Ce n’est pas parce que tu ne partages pas tes exploits avec la terre entière que ton courage n’est pas valide. Un jour, ce sera fait, tu vas regarder en arrière et tu pourras te dire que tu as bien fait, que tu es fier/e de toi. Et cette force, cette confiance, c’est le résultat du courage. Crois-moi, c’est un sentiment merveilleux.

« Oui, mais ça, c’est juste pour ceux qui ont du potentiel… » Et si c’était toi qui l’avais, ce potentiel?

Source : Unsplash

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de