Menu

Le lundi 25 mars, c’est la Journée mondiale de la procrastination

Le lundi 25 mars, c’est la Journée mondiale de la procrastination. Donc, on prend ça relax et pas le droit de culpabiliser!

Pour les férus d’histoire, sachez que la Journée mondiale de la procrastination existe depuis 2010 et a été instaurée par David D’Équainville, fondateur de la maison d’édition Anabet et auteur de l’Encyclopédie joyeuse de la procrastinationet Le Manifeste du 25 mars.

Son idée derrière cette journée de procrastination dédiée est de refaire le plein d’énergie pour être d’une productivité sans nom le lendemain! Une balade en plein air, une soirée au cinéma, un bain moussant qu’on réchauffe toutes les vingt minutes en ouvrant le robinet du bout des orteils pour ne pas avoir à lever les yeux de l’excellent roman qu’on a déniché… Trouve ta façon de relaxer sans culpabiliser, profites-en autant que faire se peut, couche-toi tôt le soir venu, et le lendemain, casse la baraque de la productivité en tirant un trait sur toutes les tâches de ta liste. En gros, c’est ça le 25 (et le 26) mars!

Ça parait légèrement utopique, ça l’est probablement, mais ça vaut certainement la peine de prendre un moment durant cette journée pour réfléchir à son quotidien, aux exigences qu’on a les uns envers les autres, à celles qu’on a envers soi-même, à la priorisation, à l’organisation, au temps perdu à faire… (Insère tes activités chronophages ici!)

Plutôt que me concentrer sur les mauvais côtés de la procrastination, j’ai préféré la vanter. Alors voici quelques bonnes raisons de procrastiner :

  • Certains problèmes se règleront d’eux-mêmes. On n’a qu’à penser aux dizaines de courriels qui peuvent s’accumuler dans une boîte de réception… Il y a fort à parier que si tu ne t’empresses pas de répondre et que la personne reste dans l’attente, elle trouvera une autre façon d’obtenir ce qu’elle cherche.
  • Si, comme moi, tu es du signe balance, et que faire face à un choix simple de la vie nécessite une étude comparative de 10 pages en 3 exemplaires (toujours bon de se garder un back uppour les prochaines fois), procrastiner t’apportera l’avantage qu’à la dernière minute, tu devras te décider rapidement. Pas le temps de douter, pas de tergiversations interminables entre ta tête, ton cœur, ton intuition et ton estomac… Passe à l’action!
  • Certaines tâches qu’on reporte à plus tard ne seront pas plus longues ou plus difficiles à accomplir quand tu t’y mettras. Par exemple, épousseter, plier les 3 brassées de lavage qui traînent dans le panier à linge (tant que tu ne fais pas d’autres brassées…), rédiger ton billet de blogue!
  • Tu pourrais avoir de belles surprises, comme un billet de train ou de spectacle à bas prix. L’été dernier, j’avais des billets pour un spectacle en juin. On les avait achetés le jour de la mise en vente, l’automne précédent. Quatre ou cinq jours avant le spectacle, je soupais avec des amis et ils ont eu envie d’assister au spectacle aussi quand je leur en ai parlé. Ils ont alors fouiné en ligne pour voir s’il restait des billets et ont trouvé une paire moins chère et, en plus, ils étaient mieux placés que moi. Ce n’est pas exactement une histoire de procrastination, mais ça démontre qu’être à la dernière minute peut être payant parfois!
  • Le rush de dernière minute qui fait naître un succès. Avoue que tu l’as vécu plus d’une fois durant tes études! On dirait que l’adrénaline du « minuit moins une » rend surhumain! Ce n’est pas donné à tous de réussir dans ces conditions, mais, en ce qui me concerne, si je commençais un travail d’avance, je le terminais quand même à la dernière minute parce que je n’arrivais pas à produire du « bon stock » sans une certaine pression!
  • Pendant qu’on procrastine à faire certaines choses, on en accomplit plusieurs autres. Évidence, tu me diras! Mais pour les gens qui ont tendance à culpabiliser, c’est bon de le rappeler.

Alors, quand est-ce qu’on demande que le 25 mars devienne un congé férié? N’oublie pas, cette journée-là, on remet tout ce qu’on peut au lendemain, sauf le divertissement, la détente, les moments précieux avec les siens et, pourquoi pas, la célébration de l’arrivée du printemps!

Par Isabelle Daigle

Crédit photo: Pexels

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de