Menu

On a été invité à la microbrasserie La Souche pis c’était pas plate!

Le lundi est généralement cette journée un peu morose où l’on avance à reculons. Or, il y a des lundis pas comme les autres, et le 25 mars dernier était l’un d’eux. La Fabrique a été invitée à la microbrasserie La Souche pour déguster ses produits phares et quelques nouveautés ainsi que pour faire un tour de l’usine de Stoneham. Pas plate!

la souche microbrasserie
la souche microbrasserie

C’est donc avec un grand sourire qu’on nous a accueillies, en fin d’après-midi, dans un décor aux allures rustiques. On nous a invitées à monter à la mezzanine et on nous a tendu un ballon d’une bière sûre aux framboises, la Franc-Bois d’Hiver. De douces notes fruitées se balancent à merveille avec le surprenant 8,5% d’alcool et une légère acidité qui se marie bien à la framboise. En deuxième temps, on nous a présenté une IPA sûre, la Crise Existentielle, qui nous a conquises dès les premières gouttes. Une pointe houblonnée se dresse dans cette bière acidulée au caractère sec, mais franc. Dans cette première partie de la soirée, les convives, tous venus de l’industrie brassicole, discutaient passionnément en dégustant bières et bouchées offertes par une équipe de service joviale et motivée. Notre coup de cœur parmi les entrées est sans aucun doute les brochettes de porc marinées dans leur fameuse bière à l’érable, un must pour le temps des sucres!

la souche microbrasserie

On nous a ensuite invitées à passer vers la brasserie proprement dite. 6000 pieds carrés de connaissances et de passion, où s’empilent barils et caisses, et ce, jusqu’au plafond. On nous a expliqué en gros les principes de maltage, de brasse et de fermentation. En moyenne, une bière prendra entre trois semaines et un mois et demi avant de pouvoir être servie aux différents clients. Une conversation avec l’un des copropriétaires nous a appris que La Souche a environ 160 recettes éprouvées en rotation dans ses cuves. On nous fait aussi goûter à quelques bières dont la Mango #5, bière de blé sûre et fruitée, et une triple IPA sublime, la Triple Limoiloise. Nos palais étaient conquis.

la souche microbrasserie
la souche microbrasserie
la souche microbrasserie

Après avoir eu l’occasion de voir la machinerie de brasse, on est retournées à la mezzanine, où on nous a amené la pièce de résistance. Avec les deux pizzas qui nous ont été servies, on a dégusté notre coup de cœur bière de la soirée : la New Waterford, une stout aux arômes de café et de chocolat noir.

Nous avons tellement été ravies par l’événement que nous avons choisi de continuer notre soirée sur place afin de déguster encore plus des produits de La Souche. C’est donc guidées de la serveuse hyper sympathique que nous avons dégusté des calmars frits et une décadente poutine au porc effiloché à la bière, accompagnée respectivement par la Gros Pin, leur bière rousse de service et la Nid de poule, une dry stout très accessible.

la souche microbrasserie

Nous allons certainement retourner dans ce lieu enchanteur qui offre une vaste gamme de bières super accessibles malgré leur complexité. Nous ne pouvons que recommander cette micro-brasserie en pleine expansion qui a réussi haut la main à charmer ses convives dans cet événement bien orchestré.

Crédits photos : Audrey Lebeau et Andrée-Anne Dufresne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2020. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre