Menu

L’ABC des déplacements pour les nomades sans voiture

Me retrouver à pied après une dizaine d’années à avoir ma propre voiture a nécessité une petite réorganisation au niveau de mes déplacements. La recherche d’alternatives était nécessaire étant donné que je suis souvent sur la route. D’ailleurs, je suis en train de vous rédiger cet article confortablement assise dans l’autobus vers Montréal. Depuis mon arrivée à Québec, je confesse le fait que j’apprécie de plus en plus les bienfaits du transport en commun. Ce sont 15-20 minutes matin et soir où je peux en profiter pour lire, écouter de la musique, répondre à des courriels ou rêvasser. Ce sont toutes des choses qu’il est impossible (dans un monde idéal) de faire en voiture dans la cacophonie matinale. Voici quelques-unes des options envisageables pour vous déplacer, autant à l’intérieur de Québec ou Montréal qu’en mode interurbain. Certaines options vous sembleront peut-être plus chères à l’utilisation, mais à l’échelle d’une année versus les frais d’entretien, d’utilisation et de possession d’un véhicule (essence, immatriculations, assurances, entretiens, réparations, etc.), vous et votre portefeuille en ressortirez gagnants, promis.

Communauto

Deux options s’offrent à vous avec ce concept : la liberté totale avec le forfait Auto-mobile et un peu plus d’engagements (et d’avantages!) avec un des forfaits Communauto. Avec le premier, prenez possession d’un véhicule à un endroit X et laissez-le dans un lieu Y, nul besoin de revenir au point de départ. L’inscription à ce service est totalement gratuite et vous défrayez seulement un tarif à la minute (40 ¢) ou à l’heure (12 $). Seul bémol : pas de réservation, donc c’est premier arrivé premier servi (un délai de 30 minutes est toutefois octroyé pour vous rendre au véhicule). Les forfaits mensuels ou annuels Communauto sont idéaux pour des utilisations plus longues ou plus fréquentes, en vous offrant des tarifs à l’heure plus avantageux (entre 2,35 et 5,85 $). Seul bémol selon moi : devoir ramener le véhicule à l’endroit où vous en avez pris possession, soit un endroit attitré pour les véhicules Communauto. Tout dépend de l’utilisation que vous en ferez!

Turo

Turo, c’est un peu comme le Airbnb des véhicules (rassurez-vous, il n’est pas question ici de dormir dans une voiture) : les propriétaires peuvent mettre leur bagnole à disposition aux moments où ils n’en ont pas besoin. Suivant le même principe que son cousin dans l’hébergement, il vous est donc possible de trouver un véhicule disponible à l’endroit où vous allez (ou même dans votre propre ville) et au moment où vous en avez besoin. Le Canada, les États-Unis, l’Allemagne et le Royaume-Uni font déjà partie du mouvement Turo. Si vous possédez une voiture, c’est également l’occasion de couvrir une partie de vos frais grâce à l’autopartage.

Location de voiture (Discount, Enterprise, Budget…)

Une option à laquelle on pense généralement en voyage, mais qui peut s’avérer surprenante et pratique même pour les déplacements locaux. Pour environ 55 $ pour une fin de semaine, en rapportant le véhicule au même endroit, ce n’est pas très dispendieux sur une année à moins de louer une voiture toutes les semaines! Cette alternative vous permettra une plus grande flexibilité, mais aussi une meilleure fiabilité avec, souvent, un service d’assistance routière en cas de pépin. Avant de planifier votre prochain roadtrip, je vous invite à comparer cette option avec Turo, mais aussi certains forfaits Communauto, qui offrent également des tarifs avantageux pour une location de plusieurs jours.

Autobus de ville 

L’autobus de ville n’a plus à faire ses preuves concernant les bénéfices de son utilisation sur l’environnement. Pour la modique somme de 88,50 $ par mois, soit 1062 $ par année, il vous portera où bon vous semble sans vous causer trop de tracas. Il est certain que ce ne sont pas tous les secteurs qui sont aussi bien desservis par le transport en commun, mais Québec et Montréal sont très choyées en termes de déplacements collectifs par rapport à certaines régions. Avec les voies réservées et les trajets express aux heures de pointe, il est même parfois plus rapide de prendre l’autobus que l’automobile pour se rendre au travail.

Autobus voyageur

Si vous êtes prévoyants et flexibles, il est possible de faire l’aller-retour Québec-Montréal pour aussi peu que 50 $, ce qui rivalise avec le prix d’un plein ou d’un aller-retour en covoiturage. Pour les étudiants de l’Université Laval, les départs de fins de semaine sont à seulement 23 $! Offrez-vous un voyage en tout confort, avec le wi-fi (pas le plus performant, je vous l’accorde) et des toilettes au besoin. Cependant, je dois avouer que ce n’est pas le moyen de transport le plus économique pour plusieurs destinations.

AmigoExpress /Poparide et autres sites de covoiturage

Voyager, discuter et économiser : c’est le meilleur des mondes! Autant pour les conducteurs que les passagers, les sites de covoiturage sont une option des plus avantageuses. C’est la manière la plus économique de voyager selon moi et où votre aller-retour sera le plus rentable. Les sites vous permettent d’accéder à une grande variété de lieux de départs, de conducteurs, de prix et d’horaires, donc vous y trouverez forcément votre compte. C’est également une option à envisager pour les transports de longue distance, pour les voyageurs patients et voulant dépenser au minimum. Je suis tombée récemment sur un trajet Montréal/New York pour aussi peu que 40 $ ou Montréal/Colombie-Britannique à 320 $, moins cher qu’un billet d’avion ou d’autobus!

J’espère que ces quelques options pour vous déplacer de façon économique et écologique vous ont plu. Sachez qu’il en existe probablement d’autres, mais c’est là où j’en suis dans mes recherches. Pour plus de flexibilité au quotidien et un maximum d’économies, je vous invite à combiner ces options sans limites. Pour ma part, je prends l’autobus de ville pour me rendre au travail, l’autobus voyageur pour visiter mon copain à Montréal, Auto-mobile pour les commissions, mes pieds pour faire l’épicerie et nous louons une voiture à l’occasion pour les roadtrips. Bonne route!

One thought on “L’ABC des déplacements pour les nomades sans voiture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de