Menu

L’amour calculé ou instinctif

Ça fait que j’écoutais « Pour que tu m’aimes encore » de Céline Dion. Si tu suis un minimum, tu viens de « catcher » que j’ai un mood Céline Dion. Anyway, je me suis demandé : « Coudonc, c’est quoi l’amour? C’est qui l’amour? » Une question avec une réponse infinie qui tourne en rond. Moi qui « rushe » des fois au resto pour choisir ce que je vais manger, imagines-tu quand je dois mentalement me répondre à une question de même!

Souvent, je me suis fait dire : «  tu vas le savoir quand ça va être le bon ». Oui c’est vrai, je l’ai su. Mais ça été le bon juste un ti-bout. Après c’est devenu, comment dire, pus ça pantoute. Pis si je ressens que c’est le bon, mais que pour lui non? Là, ça ne peut pas être de l’amour. C’est juste unilatéral. Tu peux penser que ça va être le meilleur futur mari, un père idéal, l’homme avec qui tu vas vivre un fleuve tranquille, un peu plate, mais ok. Éventuellement, cette relation ne sera plus consommée, mais on va avoir une table bondée, une vie sociale et familiale extraordinaire. Nos vies vont devenir juste une. Quelque chose de même?  Mais ce futur possible mari, dans mon ventre, je le sens pas. Je ne tremble pas quand je le vois, je souris, je ris, sa main dans mes cheveux me détend, mais mon corps pogne pas en feu.

Mais le gars avec qui mon corps pogne en feu, que ça brûle, que mon coeur est trop gros pour ma cage thoracique, il me fait ressentir des choses du sourcil à la petite orteil. Des frissons au pouce carré. Celui-là, je sais que nos vies communes ne s’harmoniseront jamais vraiment. Ça va être perpendiculaire, des fois parallèles, des formes géométriques un peu fuckées, mais d’une couleur fracassante, à coup de coeur qui bat, pis de nuits étirées.

L’amour c’est calculé ou instinctif? L’amour ça meurt et ça naît sans avertir. Ça t’arrive dans face, un moment donné tu commences à battre, pis un moment ça stagne jusqu’à sa mort. Tu peux peut-être le « restarter », le re-tuer et recommencer sans cesse, mais ça se fatigue rapidement. L’amour call malade, finalement c’est un burn out, pis il se réoriente. L’amour ça fait pousser des ailes, des fois ça s’accroche aux chevilles comme un boulet pis ça t’empêche de marcher aussi vite que tu en aurais besoin.

L’amour ça te fait t’évader pis pleurer, ça te remet en questions et ça donne des réponses. Ça arrive au mauvais moment, ça tarde à arriver. Ça prend sournoisement une place que tu voulais pas lui donner. C’est dans le subconscient. Quand je vais être prête, ça va se passer, sans que je m’en rendre compte. Je vais me réveiller un matin avec un latte pis une omelette au fromage en forme de coeur. Je ne dormirai plus jamais en étoile, je ne réfléchirai plus juste pour moi-même. L’amour va être omniprésent, un peu par lui-même, et nos sentiments seront communs, unis, on va s’ouvrir une COOP de love.

J’imagine qu’un jour, je ne m’en poserai plus de questions. Je vais le savoir. En attendant, je sais même pas c’est quoi être prête. Oh que je t’entends déjà me dire : « tu vas le ressentir, bla, bla, bla, bla, bla… ». Je le sais bien tout ça. Mais là, ce matin, dans mon appart sombre et vide d’odeur masculine et de poils dans le lavabo, en buvant mon café que je me suis fait moi-même, je me demande quelle place mon corps aura à offrir et pour combien de temps. Peut-être que ça va être le bon juste pour un ti-bout ou encore que la dernière fois que je vais tomber en amour, ça va être avec lui.  Que peut-être que je le connais, que peut-être qu’il existe à quelque part et que je vais m’enfarger dans une coïncidence surprenante.

Tomber en amour, c’est cliché, c’est beau. Ça me passionne, j’aime plus l’amour que l’amour m’aime. On va bien finir par s’accorder, on va s’être « catcher » l’un l’autre. Ça va me prendre le bras pis me traîner les deux pieds dans le bonheur. Ça va être instinctif, pis après, je vais calculer bien comme il faut pour rester prise dedans, pis pu jamais vouloir retomber en amour encore. Ou encore 25 milles fois…

Source photo de couverture

Crédit : Joel Valve

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de