Menu

Le 7 avril : Journée mondiale de la santé

Chaque année, lorsque les douze coups de minuit sonnent le 7 avril, l’Organisation mondiale de la Santé (une institution rattachée à l’Organisation des Nations Unies) consacre tous ses efforts à sensibiliser la population aux différents enjeux en matière de santé partout dans le monde. La santé étant un concept très large, cette journée est centrée chaque année sur un thème différent. En 2019, il est question de la couverture universelle en matière de santé (Universal health coverage).

En quoi consiste la couverture universelle en matière de santé?

Il s’agit, en fait, de s’assurer que chaque être humain, peu importe qui il est, où il habite et le salaire qu’il gagne, puisse recevoir des soins de santé de qualité, sans égard à tout élément discriminatoire. Lorsqu’il est question de soins de santé, on parle autant de promotion de la santé, de traitements adaptés, de prévention et de réadaptation que de soins palliatifs. C’est en fait d’être accompagné de sa naissance jusqu’à sa mort en recevant les meilleurs soins de santé possible.

Pourquoi est-ce important?

 L’Organisation mondiale de la Santé mise, dans le cadre de la planification pour le développement durable, sur l’atteinte d’une couverture universelle en matière de santé d’ici 2030. Santé et développement durable? Eh oui. Parce qu’un système de couverture de soins de santé universelle aurait un impact sur la santé des humains, mais également sur la santé économique et environnementale de notre planète.

Miser sur l’équité en matière de soins de santé, c’est aussi miser sur l’équité entre les humains. Si nous sommes tous membres d’une communauté, qu’elle soit en Biélorussie, en Jordanie, au Venezuela, au Congo, en Nouvelle-Zélande, au Maghreb ou en Indonésie, nous faisons tous partie d’une communauté plus grande. Nous sommes citoyens du monde. Et une iniquité envers une communauté est une iniquité envers nous tous.

La santé ne devrait pas avoir de prix, et c’est pour cela qu’aujourd’hui, on se lève pour défendre le droit d’accès à des soins de santé, peu importe qui l’on est, peu importe où l’on est. Au Québec, nous sommes un beau modèle (imparfait, certes, mais un beau modèle tout de même) puisque, depuis 1970, nous avons accès à une couverture des soins de santé.

Qu’est-ce que je peux faire pour porter le message?

C’est une grande question que de savoir ce que l’on peut faire concrètement pour soutenir et encourager la couverture universelle en matière de santé. Voici quelques pistes

#1. Le premier pas que l’on peut faire, c’est de s’informer, de lire sur le sujet et de se questionner sur les enjeux de cette problématique

#2. Le deuxième pas que l’on peut faire, c’est d’avoir un dialogue avec notre entourage sur cet enjeu planétaire. C’est de prendre position, même si c’est à petite échelle, pour que chaque être humain ait un accès équitable aux soins de santé.

#3. Le troisième pas que l’on peut faire, c’est solliciter les travailleurs en santé et services sociaux. Qu’il s’agisse d’un.e médecin, d’un.e pharmacien.ne, d’un.e nutritionniste, d’un.e psychologue, d’un.e travailleur.euse social.e, d’un.e infirmier.ère ou d’un.e intervenant.e social.e, il est important de sensibiliser les acteurs en matière de santé aux besoins de notre communauté.

#4. Enfin, le quatrième pas que l’on peut faire, c’est inciter notre gouvernement à poser des gestes concrets pour faciliter l’accès aux soins de santé dans notre communauté.

La santé ne devrait pas avoir de prix.

Soyons porteurs du message de la journée mondiale de la santé!

Pour plus d’informations, clique ici.

Source photo de couverture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de