Menu

Je m’excuse d’avoir mis du temps à me retrouver

Au cours de la dernière année, j’ai été loin de la meilleure version de moi-même, celle que j’avais mis du temps à devenir. Je me suis laissé aller dans cet élan de négativisme que je n’aurais franchement pas pu éviter. Parce qu’en 2018, j’ai vécu plus de pertes que de victoires : la perte d’une relation amoureuse, la perte d’un emploi que j’aimais, la perte de plusieurs amis, et même la perte de ma santé. Parfois, la vie nous prend de court et nous amène à des endroits où on n’aurait jamais pensé se retrouver. Je dirais même que la vie peut se transformer en une belle blague assez rapidement. Durant l’année où tout me semblait comme une vraie farce, j’avoue que j’ai mis de côté peu à peu la personne que j’étais pour en devenir une pâle copie. Bref, à ce moment-là, je me suis perdue.

Et je voudrais prendre le temps de m’en excuser. Je m’excuse d’avoir mis du temps à retrouver la personne que je suis réellement. Je suis désolée d’avoir été différente et probablement incohérente, parce que j’étais triste au point de ne plus être moi-même.

Mais dans tout ça, je ne m’excuserai pas de m’être sentie mal. Je ne m’excuserai pas d’avoir pleuré pendant des mois et d’avoir eu besoin d’une épaule sur laquelle me reposer. J’ai eu du mal à voir le bout de cette maudite tristesse-là, et tu sais quoi? C’est bien correct comme ça. J’ai mis du temps à redevenir moi-même, mais ce temps-là, j’en avais besoin. Je ne vais donc pas m’excuser d’être celle qui a de la difficulté à s’en remettre facilement.

Cette pression-là, je n’aurais jamais dû la ressentir. J’avais le droit de décider du quand et du comment j’allais redevenir une personne heureuse. J’avais le droit de mettre mon bonheur sur pause pour prendre le temps de penser à moi, pour prendre MON temps à moi. J’avais le droit de mettre mes conditions avant le retour de mes jours plus clairs.

Parce que tu sais quoi? Ressentir, c’est ce qu’il y a de plus humain, de plus beau. Les émotions sont ce qu’il y a de plus pur et vrai, et on ne devrait pas essayer de les cacher parce que les gens nous aiment davantage avec notre sourire. La question « Est-ce que ça va bien? » ne devrait pas toujours être suivie d’un « Oui » poli et d’un hochement de tête, si ce qu’on ressent vraiment est à l’opposé. Au contraire, on devrait « let it out for once in our life »! Calibrer nos sentiments, c’est souvent bien beau, mais ce n’est pas toujours ce qui va nous permettre de les libérer et de nous sentir bien.

Alors, si tu lis cet article et que t’es dans une période comme celle que j’ai vécue, pleure ta vie sur l’épaule de ton ami/e, crie le plus fort que tu peux, sois fâché/e (voire en beau gros $%&&), et laisse sortir ton humeur brute. Dans la vie, il n’y a aucune émotion qui ne vaut pas la peine d’être vécue, parce qu’en fin de compte, aucune d’elle n’est mauvaise. Vis. Ressens. Reconnais, et ensuite, passe à autre chose.

Photo : Jude Beck
Source : Unsplash

One thought on “Je m’excuse d’avoir mis du temps à me retrouver

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de