Menu

En cette journée nationale des frères et sœurs

Tout comme moi, vous n’étiez sûrement pas au courant que le 10 avril est une journée bien spéciale (à moins que ce soit votre fête, bien sûr). Parce que parmi les centaines de journées nationales qui existent dans le monde, il y en a une qu’on devrait souligner un peu plus, mais encore faut-il la connaître : la journée nationale des frères et sœurs.

En mai, on fête notre mère puis, en juin, c’est au tour de notre père, tandis qu’avril nous rappelle qu’il faut bien fêter nos frères et sœurs aussi. Selon moi, on devrait toujours passer du bon temps avec les gens qu’on aime, mais apparemment, le 10 avril est la journée officielle pour honorer notre fratrie. Alors, j’en profite pour envoyer plein d’amour à mes deux grands frères et vous rappeler l’importance de ces liens familiaux particuliers.

Je suis consciente que ce ne sont pas toutes les familles qui s’entendent bien ou qui sont très proches. Je comprends aussi qu’on ne « choisit » pas nos frères et sœurs à la manière qu’on choisit nos amis. Je sais que ce n’est pas parce qu’on a un lien de sang qu’on a nécessairement les mêmes intérêts ou opinions. Je réalise aussi que certains conflits sont plus difficiles à régler que d’autres. Cela dit, la famille, on l’a toute notre vie, alors aussi bien essayer de l’apprécier ou, du moins, de l’endurer.

Pour moi, la famille est la chose la plus importante au monde et rien ne peut la remplacer ou la surpasser. J’ai été choyée avec deux grands frères, un de 5 ans plus vieux et l’autre avec 13 ans qui nous séparent. Ma relation avec chacun est différente, spéciale et unique, mais je les aime autant l’un que l’autre. Parce qu’ils sont bien plus que mes frères, ils sont mes complices dans toutes mes folies, mes acolytes pour la vie. Quand je suis venue au monde, j’avais déjà deux meilleurs amis qui m’attendaient, impatients d’apprendre à me connaître et à m’aimer.

Ils m’ont vue à tous mes âges et dans tous mes états possibles, autant les meilleurs que les pires, mais ils ne m’ont pourtant jamais jugée. Ils m’ont vu prendre les pires décisions de ma vie, mais ils ont su me supporter malgré tout. Ils ont toujours été là pour me protéger, autant des autres que de moi-même. Parce que chaque pente que je descendais, ils étaient toujours là pour la remonter avec moi. Parce que je sais que je peux toujours compter sur eux.

Parce qu’avoir un frère ou une sœur, c’est avoir quelqu’un avec qui grandir et vivre tous les drames et les joies de la vie. C’est avoir quelqu’un qui te comprend et qui te connait comme nul autre. C’est avoir quelqu’un qui t’accepte comme tu es et qui t’aimes no matter what. C’est avoir quelqu’un qui t’apprend à être une meilleure personne. Parce que sans mes frères, je ne serais jamais devenue la personne que je suis aujourd’hui et il manquerait quelque chose à ma vie.

À tous ceux et celles qui ont des frères et sœurs, soyez-en reconnaissants et prenez le temps de leur dire, même si ce n’est pas toujours facile. Parce que la famille, on en a rien qu’une.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de