Menu

Apprendre à aimer la solitude

Aimer passer du temps en solo ne veut pas nécessairement dire que tu es un ermite antisocial. Être à l’aise avec sa solitude c’est être à l’aise avec soi-même. Ce n’est pas tout le monde qui est capable de s’arrêter le temps d’une soirée et d’apprécier vraiment leur propre compagnie. On connaît tous quelqu’un dans notre entourage qui n’est pas très confortable à l’idée de se retrouver seul avec sa tête. Ou peut-être même que c’est toi cette personne en ce moment.

Tout le monde a des périodes dans sa vie où il est presque impensable de ne rien faire ou de n’avoir rien de prévu. Dans la plupart des cas, ces périodes suivent souvent quelque chose de pas très plaisant. On tente de se changer les idées à tout prix et il n’est pas question de rester seul à se remémorer tout ce qu’on essaie de fuir. Ou complètement à l’opposé, on s’isole, mais pour les mauvaises raisons. Il n’y a pas de plaisir à se retrouver seul si on est malheureux de l’être.

Choisir de passer du temps pour soi est parfois exactement ce dont on a besoin. Souvent, j’ai préféré rester seule plutôt que de sortir avec mes amies. Souvent, j’ai annulé mes plans parce que je me sentais « crotte de nez » (pas mal une de mes expressions préférées). Mais être à l’aise avec sa solitude ce n’est pas juste de « chocker » tout le monde, c’est aussi savoir quoi faire de sa peau si aucun plan ne se présente à toi. C’est de ne pas avoir besoin de personne pour satisfaire tes besoins et de te permettre des moments de joie autant que des moments de tristesse.

Tu as le droit de vouloir passer une demi-heure à pleurer en petite boule dans ta douche. Tu as le droit de mettre de la musique au boute dans ton appartement pour te motiver à faire le ménage, ou juste pour danser parce que personne ne te regarde. Tu as aussi le droit de faire ces deux choses-là dans la même soirée!

Prends le temps de « bingewatcher » une saison complète de ta nouvelle série préférée sur Netflix; habillé en mou, les rideaux fermés avec une doudou pis un gros sac de bonbons. Ou à l’inverse : sors tes raquettes et tes culottes de ski, trouve un beau sentier hors-piste, emprunte le chien de ta voisine et va profiter de la nature (assure-toi de savoir comment revenir au point de départ par exemple).

Écris, lis, mange, cuisine, pleure, danse, dors, va courir, fais un casse-tête, fais des bijoux, médite, joue de la musique, n’importe quoi! Mais surtout, fais-toi plaisir et prends soin de toi. Les moments de solitude sont précieux quand on prend vraiment le temps de les apprécier. Apprendre à aimer sa solitude c’est apprendre à mieux se connaître, s’écouter et s’aimer. Et quand on est bien avec soi-même et qu’on s’aime, on laisse les gens entrer dans notre vie par envie et non pas par besoin.

Parce que comme le dirait RuPaul: If you can’t love yourself, how the hell you’re gonna love somebody else!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de