Menu

Une journée dans la vie d’une écolo

Je vous parle souvent des petits trucs que j’ai changés dans mon quotidien pour minimiser mon impact sur la planète. Ça peut parfois sembler intense, mais l’objectif de cet article est de vous démontrer que tous les petits gestes mis bout à bout 1) peuvent faire une différence, et 2) ne sont pas si compliqués à appliquer au quotidien, il s’agit de prendre une nouvelle habitude à la fois et de l’incorporer graduellement à sa routine. Soyons clairs, je n’ai pas commencé à appliquer tous ces petits gestes du jour au lendemain. Le cheminement vers une vie avec un impact moindre sur l’environnement est un processus qui est toujours sujet à amélioration au fil des découvertes…

À la maison

6h00 : Allez debout! Au réveil, je m’hydrate avec ma magnifique bouteille Swell, qui garde l’eau fraîche toute la nuit. Elle me suivra également tout au long de la journée pour me garder bien hydratée.

6h05 : Je vous épargne les détails, mais j’utilise maintenant du papier hygiénique fait de papier recyclé et emballé dans du papier, donc recyclable, que je me procure à La Récolte.

6h10 : Je rafraîchis mon visage avec une petite débarbouillette pour bébé que j’ai achetée au Dollarama.

6h11 : Je rafraîchis ma peau à l’aide d’une rondelle de coton réutilisable de MarieFil et de mon rafraîchissant du matin.

6h50 : Après le maquillage, c’est le moment d’enfiler mon outfit of the day, généralement constitué d’au moins 1 ou 2 morceaux de seconde main achetés en friperies.

6h55 : Un petit coup de déodorant sans aluminium de la marque Tom’s of Maine, dans la fragrance Beautiful Earth, qui est ma foi très efficace.

7h00 : Je presse 2 oranges (ou 1 orange et 2 clémentines quand les temps sont durs) pour mon boost de vitamine C du matin. Bye bye, les jus en contenant de plastique!

7h45 : C’est l’heure de me brosser les dents avec ma brosse en bambou Ola Bamboo, compostable, et mon dentifrice en vrac RoseCitron.

8h00 : Allez hop dans l’autobus, c’est l’heure d’aller travailler! J’en profite pour lire un livre, emprunté à la bibliothèque pour 0 $, ou écouter de la musique.

Au boulot

10h00 : C’est l’heure du café! Les options : mon thermos ou ma tasse en porcelaine, tout dépendant si j’ai une réunion à l’horaire.

10h01 : Je prends ma capsule Keurig réutilisable dont j’ai soigneusement dosé le café, et je le mélange avec une cuillère. Exit les petits bâtonnets agitateurs en plastique!

12h00 : Je me délecte de mon lunch zéro déchet : des Tupperware à l’infini, mon jus de légumes dans un pot en vitre, des sacs à collation réutilisables et mes propres ustensiles et essuie-tout lavables.

De retour à la maison

19h00 : Après le souper, un petit peu de vaisselle s’impose avec mon savon à vaisselle de la marque Pure, acheté en vrac à La Récolte (ça parait tant que ça que je suis une fan finie?).

19h30 : C’est l’heure d’un bon petit thé préparé à l’aide de mon infuseur magique et de thé en vrac, provenant la plupart du temps de DAVIDs TEA.

20h55 : Avant la douche, j’enlève une couche de maquillage avec mes lingettes réutilisables. Il suffit simplement de les mouiller pour retirer tout le maquillage, même le mascara! Mes préférées : celles de Jemako, malheureusement offertes seulement en France, et celles de la marque Danielle.

21h00 : C’est l’heure de la douche… Savon en barre, shampoing et revitalisant en barre ou en vrac, marc de café comme exfoliant et le tour est joué (avez-vous lu mon article à ce sujet, d’ailleurs?).

21h10 : Je tonifie ma peau à l’aide d’une rondelle de coton réutilisable et de mon hydrolat d’hélichryse italienne de Aliksir.

22h30 : Bonne nuit! 🙂

J’espère que ce petit récit d’une journée dans mon quotidien vous aura convaincu que poser de petits gestes pour la planète n’a pas à être compliqué et peut se faire tout en douceur. Les objets réutilisables, en plus d’être plus pratiques et résistants que leurs homologues jetables, permettent d’économiser des sommes assez importantes à l’échelle d’une année. Mes visites au Walmart et au Dollarama pour me les procurer sont maintenant rendues quasiment inexistantes.

Je vais finir sur une petite quote bien inspirante et qui porte à réfléchir : nous n’avons pas besoin d’une poignée de gens qui font le zéro déchet à la perfection, nous avons besoin de millions de personnes qui le font imparfaitement.

Crédits photos : Sophie Fortin

2 thoughts on “Une journée dans la vie d’une écolo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de