Menu

The Gender Spectrum Collection, un pas vers l’inclusion

Le sujet de l’identité sexuelle, avec tout ce que ça implique, n’a jamais fait couler autant d’encre que dans les dernières années. Je ne souhaite pas entrer dans un quelconque débat ici, mais juste souligner qu’à force de parler d’un sujet « tabou », à force de le démystifier et d’essayer d’en faire le tour de la question, les choses finissent par bouger. Je sais que ce n’est pas parfait, je sais qu’il y a encore beaucoup à faire, mais on peut quand même saluer quelques avancées notoires, telles que l’Université du Vermont, qui possède des toilettes non genrées et qui permet aux étudiants trans et non binaires de choisir leur prénom d’usage, ou encore la suppression du trouble de l’identité du genre dans le Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux de l’American Psychiatric Association1. Dans ce lot de gestes qui comptent, il y a la banque de photos The Gender Spectrum Collection (TGSC) créée par le blogue d’actualités Broadly. Cette banque propose 180 photos mettant en scène une quinzaine de modèles trans et non binaires dans leur quotidien. Les photographies, signées Zackary Drucker, sont organisées en 7 catégories (Lifestyle, Relationship, Health, Mood, etc.) et elles sont libres de droits.

personnes trans non binaires identité sexuelle
Source

L’histoire de TGSC a commencé lorsque les éditeurs de Broadly tentaient de trouver une photo qui pouvait illustrer un article portant sur la réalité des femmes trans non opérées. Ils avaient beau taper les mots « transgender person in underwear » et tous les dérivés possibles, les moteurs de recherche et les banques d’images n’offraient pas de résultats concluants2. Quelques images caricaturales d’hommes en sous-vêtements roses tout au plus. L’évidence venait alors de frapper : la réalité de milliers de personnes n’existait pas en photos libres de droits.

personnes trans non binaires identité sexuelle
Source

Lorsqu’il est question de minorités sexuelles dans l’actualité, c’est souvent le côté rageur et revendicateur des communautés qui est montré, et c’est, entre autres, cette image que tente de briser la banque d’images TGSC. Dans la banque de photos, les modèles sont photographiés à l’école, dans leur chambre avec leur partenaire, chez le médecin, dans un souper entre amis, bref, de façon à montrer qu’ils ne sont pas qu’une identité sexuelle différente de ce qui est la norme, qu’ils ont une vie qui est la leur et qui est aussi banale que celle de tout le monde.

Le fait d’avoir une banque de photos représentant des personnes trans et non binaires peut sembler banal pour certains, mais c’est quand même d’une importance majeure que tout type de personne puisse être représenté fidèlement par les médias. « Stock photo that accompany articles do more than illustrate subject matter. They have the power to shape perceptions of entire communities3» À long terme, les concepteurs de la banque de photos souhaitent que les gens utilisent leurs images pour habiller leurs articles, mais pas seulement ceux traitant de minorité sexuelle. Dans un monde idéal, ils voudraient voir les gens les utiliser dans des textes parlant de beauté, de vie de couple, de santé, bref, qu’elles fassent leur place comme n’importe quelles autres images4. Et dans ce même monde idéal, il n’y aurait pas qu’une seule banque de photos pour représenter toute une communauté.

Sources :

  1.  Radio-Canada
  2. Broadly
  3. Broadly Gender Photo Guidelines
  4. Ibid.

Photo de couverture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2021. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre