Menu

Accepter le bonheur

J’étais en panne d’inspiration, parce que ma vie va bien. À quel point c’est cave. Je suis capable de me déchirer les entrailles sur papier avec des mots qui libèrent mon âme maganée, mais j’ai rien à dire quand je suis heureuse. Mon bonheur est comme un papillon qu’on est incapable d’attraper; on l’observe voler sans pouvoir le garder dans ses mains pour vraiment remarquer sa beauté unique.

Quand ça va mal, c’est facile. On fait des statuts Facebook, on post des photos Instagram avec des p’tites quotes tristes, on se saoule en racontant tout croche au bar à qui-veut-bien- l’entendre comment notre vie est de la marde, on s’enferme en écoutant Netflix (vive le déni), on se compare avec le voisin qui a l’air tellement plus heureux avec sa nouvelle auto, on écoute des tounes tristes sur repeat dans le métro comme dans un film, on met ça sur la faute de notre chum ou de notre blonde, de nos ami.es, de notre job… Mais, quand on est heureux.se, on fait quoi? On ne sait pas comment réagir. On regarde le bonheur passer, parce qu’on se dit que, de toute façon, ça dure jamais assez longtemps.

L’affaire, c’est que peut-être qu’il est temps qu’on prenne les choses en main. On dirait que c’est mal vu d’être heureux, que les gens qui le disent veulent juste attirer l’attention. Pourtant, tout ce que j’ai le goût de faire en ce moment, c’est de sauter en parachute en criant au monde entier que je suis heureuse. Pas pour me vanter, non. Pour partager la joie, pour dire merci à mes proches de me rendre de bonne humeur, pour en pro-fi-ter et ne pas laisser passer ce moment. Pour ne pas donner toute mon énergie seulement aux mauvaises passes. Pour me concentrer sur le positif, afin de l’attirer davantage.

En fait, je ne veux pas seulement l’accepter, le bonheur, je veux mordre dedans. Je veux être heureuse pour les autres, je veux qu’ON soit heureux pour les autres. À répandre le bonheur partout et le mettre de l’avant, on serait tous et toutes mieux au quotidien.

Aujourd’hui, je suis heureuse, et je compte bien en profiter comme il se doit. Qui embarque?

Source

One thought on “Accepter le bonheur

  1. allo toi, malgré les années difficiles que j’ai eu, je réalise que je suis heureuse. je n’ai surtout pas honte de le montrer. La vie est trop courte pour la gâcher. Alors continue de le crier sur les toits car c’est toi qui a le contrôle. Vos articles sont vraiment inspirants!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de