Menu

Cinq femmes moins connues qui ont marqué l’Histoire

Si l’Histoire appartient aux hommes, c’est parce qu’elle a été écrite par eux. Si Churchill avait raison en disant que l’Histoire est écrite par les vainqueurs, il est grand temps que nous redonnions la place à ces femmes peu connues qui ont marqué l’Histoire, mais qui, en raison de leur sexe, ont vu leur nom relayé aux oubliettes. Voici un portrait de cinq femmes (il y en a des centaines d’autres) qui ont, à leur façon, marqué l’Histoire.

#1. Hypatia d’Alexandrie (335 – 415)

 Nous devons à cette grande femme plusieurs notions de mathématique, de géométrie, d’algèbre et d’astronomie. À cette époque, elle était la plus grande mathématicienne de la planète et la seule femme à avoir ce titre. Elle était également philosophe. Hypatia était appréciée et acclamée par ses élèves. Elle enseignait à Alexandrie, où les gens venaient d’un peu partout pour l’écouter. La période mouvementée et politiquement instable a fait en sorte que, suite aux décès de deux hommes influents qui la respectaient, elle connut une mort tragique aux mains de disciples d’un patriarche alexandrin.

#2. Émilie du Châtelet (1706-1749)

Cette Française fut une figure importante du siècle des Lumières. Tour à tour écrivaine, mathématicienne et physicienne, on lui doit la traduction de l’œuvre de Newton sur les principes mathématiques. Elle représenta une figure féminine phare de cette époque d’émancipation de l’Homme. Elle mourut à l’âge de 43, suite à des complications lors de l’accouchement de sa fille. Voltaire, avec qui elle eut une relation pendant quinze ans, a écrit : « J’ai perdu un ami de vingt-cinq années, un grand homme qui avait de défaut que d’être une femme. »

#3. Anna Pavlona Filosofona (1837-1912)

 Cette Russe fut une pionnière dans la cause des conditions des femmes de son pays. Reconnue pour son militantisme et sa philanthropie, elle dédia sa vie à la cause de l’éducation et de l’émancipation des femmes russes. Elle fonda, en 1860, avec d’autres collègues, une société afin d’aider les femmes démunies à se trouver un logement abordable ainsi qu’un travail décent. Elle fut une voix engagée pour l’éducation comme moyen de contrer la pauvreté.

#4. Mileva Marić (1875-1948)

 Cette Serbe fut une mathématicienne et une physicienne de l’ombre. L’ombre de qui, me direz-vous? Celle d’Albert Einstein, son mari. Cette brillante physicienne travailla, conjointement avec Einstein, sur différentes théories en physique et en mathématique, avant de tomber enceinte de leur premier enfant. Il n’est pas tout à fait clair, encore aujourd’hui, quelle eut été la contribution de Marić dans l’élaboration des différentes théories attribuées à Einstein. Les scientifiques et les historiens débattent toujours à savoir quel rôle elle aurait joué dans le travail d’Einstein…

#5. Margaret Hamilton (1936-…)

 Nous devons à cette américaine le logiciel qui a permis aux hommes d’aller sur la Lune. Cette ingénieure et informaticienne était la principale ingénieure du système qui était responsable d’écrire le programme qui allait permettre la navigation de la fusée ainsi que l’atterrissage sur la Lune en 1969. Les femmes scientifiques étaient rares à cette époque, alors comment a-t-elle pu se retrouver comme ingénieure principale d’un aussi gros projet de la NASA? Ce serait entre autres parce que le domaine de l’informatique était encore tout récent et qu’à cette époque, il n’était pas populaire auprès des hommes.

Source photo de couverture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de