Menu

À toi qui slides dans mes DMs

DMs, Instagram, trucs
Source : Aïcha Bastien-N’diaye

Connaissez-vous l’expression it goes down in the DM? Oui, non, peut-être?

Les DMs ou direct messages sont les messages privés sur Instagram. Utilisés à bon et à mauvais escient. Cette option permet d’écrire à un utilisateur en toute confidentialité. Comme les DMs sont devenus un lieu de communication, d’envoi de photos, de vidéos, de captures d’écran, de premier contact et de harcèlement, il me semble important d’aborder le sujet. J’exprimerai ici seulement ce que j’ai vécu, c’est-à-dire des hommes infligeant ce type de traitements à des femmes, mais je ne nie pas que d’autres circonstances sont possibles et actuelles.

It goes down in the DM fait référence au fait qu’il est devenu facile et à la mode de flirter dans cette section de l’application en ayant des intentions différentes que celles de ma grand-mère, admettons. Accessible et numérique, Instagram permet donc ici d’écrire à peu près n’importe quoi, à pas mal n’importe qui. Tu peux même écrire à Rihanna que tu l’aimes ou insulter Donald Trump dans la même minute. Le tout sans conséquence apparente. Ainsi, plusieurs personnes se permettent de franchir les limites du gros bon sens, de tomber dans le harcèlement et l’intimidation, d’être grossières et impolies. Se faire catcaller dans la rue c’est non, alors je ne vois pas pourquoi cela ferait du sens en ligne. Je vous propose donc une liste de trucs pour ne pas glisser dans la pente dangereuse des DMs. Comme ça, la prochaine fois qu’un gars t’écrira en privé pour te dire que t’es chaude, tu pourras lui transmettre le lien de cet article avant de le bloquer pour toujours.

À toi qui slides dans mes DMs :

  1. ALLÔ!

Se dire bonjour est la moindre des choses, non? Quand une conversation débute par autre chose qu’une salutation, cela propose déjà un ton désagréable. Oui, l’effort est nécessaire.

  1. Dans la vraie vie comme sur Internet

Je suis la première à crier qu’il faut dissocier la vraie vie d’Internet et savoir reconnaître les nuances de cette dernière. J’insiste cependant sur ceci. Si tu n’oses pas me dire ce que tu m’écris dans la vraie vie, pourquoi oser le faire en ligne?

  1. Photo sans vêtement et sans consentement

Si une fille que tu fréquentes veut t’envoyer des photos d’elle nue, elle va le faire.
Ne le lui demande pas.
De plus, demander à une inconnue des photos de ses parties intimes « objectifie », dégrade et « hypersexualise » le corps de la femme. Arrêtez-moi ça, les gars. Allez sur Google et porn.com, mais laissez-nous et nos fesses tranquilles.

  1. Faire des fautes

Je ne suggère pas de faire approuver ses phrases sur Instagram par Antidote… mais quasiment. Faire une faute dans le nom de la personne à qui tu t’adresses ou encore lui écrire « Slut, ça va? ». Il me semble que la confusion créée par l’absence du a dans salut est quand même malaisante. Je dis ça, je dis rien.

  1. Surnom d’animaux

Je ne suis pas ton chaton. J’ai un nom et à moins d’une indication contraire, c’est par lui seul que tu peux t’adresser à moi.

  1. Si je ne réponds pas, lâche prise

Plusieurs raisons peuvent faire en sorte qu’une fille ne donne pas suite à ton message. Peut-être est-ce un oubli ou fait exprès. Si tu la relances et toujours rien, LÂCHE PRISE! Deux messages max mon homme, après ça c’est creepy.

  1. Je ne t’ai rien demandé

Peu importe le contenu ou l’ambiance que peut dégager une page Instagram, cela n’engage à rien. Un compte public, des photos explicites ou une mention de célibat n’autorisent personne à être déplacé.

  1. On ne se connaît pas

La majorité de ces messages viennent d’inconnus et j’aime bien me dire qu’on parle aux inconnus, mais on n’est pas obligés. Et donc, si apprendre à connaître quelqu’un en ligne devient inapproprié, il est possible d’arrêter. Cela n’engage à rien. Voir les points 6 et 7.

  1. Les phrases XXX

Commencer une discussion avec une phrase sexuellement agressante, c’est non. (Relire au besoin.)

  1. Tinder existe

Déjà entendu parler? C’est une application spécialement conçue pour « flirter ». Oui, oui! Tu peux te créer un profil, discuter et te trouver une date ou des ami.e.s.

P.-S. – Si je ne suis pas dessus, il y a peut-être une raison. Boy bye!

Je l’ai dit cette semaine sur Ig et je vais le déposer à nouveau ici : « Je suis une femme, pas un territoire à conquérir. » Les DMs ne devraient pas être un espace où les femmes se sentent en proie à la bêtise masculine. N’osez pas croire que ce qui se dit dans ces messages n’a pas de conséquence sur l’estime de soi, la santé et le bien-être.

J’espère humblement que j’ai pu écrire ce que plusieurs n’osent pas. Copie le lien de cet article, garde-le proche et la prochaine fois qu’on t’abordera de façon irrespectueuse sur Instagram, colle le lien et ajoute la phrase suivante : « Bonne lecture là, xox. »

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de