Menu

Aujourd’hui, 29 avril, Journée internationale de la danse

Des danses, il y en a pour tous les goûts! Je suis convaincue que tout le monde finirait par trouver la danse qui lui convient s’il ou elle les essayait toutes. Parfois, c’est le style musical qui nous accroche et nous dirige vers la danse… D’autres fois, c’est le besoin de socialiser ou de communiquer différemment… Et certaines fois, c’est parce que notre crush du moment danse qu’on commence à danser! Quelle que soit la raison qui pousse quelqu’un vers la danse, c’est toujours une bonne raison! 😉

Te demandes-tu si la danse c’est pour toi? Les nombreux bienfaits ci-dessous finiront de te convaincre de t’y adonner!

Bienfaits physiques 

  • Amélioration de l’endurance cardiovasculaire (et la santé cardiovasculaire, par la même occasion, mais c’est un peu moins sexy). Exit l’essoufflement en te penchant pour attacher tes souliers!
  • Amélioration de l’endurance musculaire : les muscles sollicités durant la danse seront certainement renforcis par la pratique régulière de ta danse de prédilection.
  • Amélioration de l’équilibre : ça vient sans aucun doute avec la pratique!
  • Maintien d’une bonne posture : je sais, on devrait toujours porter une attention particulière à sa posture (flashback durant mon adolescence où ma mère me répétait trop souvent de me redresser… Tu avais raison, maman!). C’est d’autant plus vrai quand on danse afin de bien suivre les mouvements initiés par son partenaire et pour éviter de se blesser.
  • Maintien d’une bonne forme physique : pour tous les bienfaits nommés précédemment, la danse est un bon choix d’activité physique polyvalente.

Bienfaits sociaux 

  • Contact social : que la danse se pratique en couple et en solo, c’est incroyable à quel point les gens sont sociables dans un contexte de danse, que ce soit durant un cours, une soirée sociale ou un événement public.
  • Nouvelles rencontres amicales : c’est fou l’effet rassembleur que peut avoir la danse. Les gens viennent de tous les horizons, ont des réalités complètement différentes, des intérêts personnels variés, mais la danse les réunit et les rapproche les uns des autres.
  • Remède à la timidité : pratiquer une danse et devenir assez bon à ses propres yeux pour être à l’aise sur les planches et pour inviter quelqu’un à danser, ça déniaise, comme on dit! Et au-delà de la timidité, l’estime de soi s’en voit aussi grandement améliorée!
  • Activité de couple : c’est sans aucun doute une belle idée à essayer avec votre douce moitié, que ce soit une danse en couple ou non.

Avertissement : tout comme quand l’un essaie d’apprendre à l’autre à conduire son auto manuelle, apprendre à danser en couple peut créer des frictions! Crois-moi!

Bienfaits psychologiques

  • Amélioration de la coordination : j’ai hésité à mettre ce point dans les bienfaits physiques, mais puisque dans mon cas, ma coordination déficiente est tellement plus entre mes deux oreilles que dans le reste de mon corps, je me devais d’en parler ici. En déconstruisant un mouvement, en le faisant lentement à plusieurs reprises et en le configurant dans mon cerveau, je sais que je finis toujours (ou presque) par le faire comme il faut. Avec le temps, un mouvement qui me faisait saigner du nez simplement en regardant les coaches le faire finit par faire partie de mon vocabulaire corporel!
  • Amélioration de la concentration : la danse sollicite tellement tout notre être, que la concentration est inévitable.
  • Amélioration de l’attention : il faut être attentif aux signaux de son partenaire, aux déplacements des autres danseurs, à la musique, etc.
  • Stimulation de la mémoire : les pas, les mouvements, les déplacements sont autant de choses à retenir d’une fois à l’autre!
  • Amélioration de sa capacité à décrocher : comme je disais, la danse sollicite tellement de capacités simultanément qu’on ne peut penser à rien d’autre et ça vide, vraiment, la tête de son quotidien!

Et puis, est-ce que ça t’a donné envie d’apprendre le swing, le merengue, le gumboot ou le krump? Oui! Alors je suis vraiment contente, car c’était le but!

Je ne peux que conclure ainsi : bonheur et sourires A-SSU-RÉS! Bien qu’à mes débuts, je n’étais pas si souriante parce que j’avais de la difficulté à suivre en raison de ma coordination dont l’évolution a stagné après avoir appris à mettre un pied devant l’autre pour marcher. J’avais donc souvent la face « concentrée » avec la ride du lion en puissance (ça, c’est la ride entre les deux sourcils qu’on peut aussi appeler, la ride du soleil dans’face ou la ride fru)!

visage
Crédit photo: Pixels.PNG

Tu vois la ride du lion… La sienne est tellement puissante qu’elle a une ombre!

Isabelle Daigle

Source photo de couverture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de