Menu

Choisir la marge

Quand j’étais au secondaire et qu’on me parlait de pression des pairs, je m’imaginais l’une de mes amies me tenant de force un joint dans la bouche. Avec les années, j’ai compris que cette pression pouvait être bien involontaire et toucher bien plus que la consommation de drogues. Mes goûts et préférences ne suivent pas toujours les tendances de l’heure. Je ne connais presque aucun « influenceur » sur Instagram. Je préfère la musique francophone et le folk au rap et à l’électro des universitaires de mon entourage. Je ne suis pas de diète cétogène. Je payerais dix fois plus pour un film d’auteur québécois que pour un film de super-héros à gros budget. Je ne connais rien à la MD, au mush ou aux autres drogues qui circulent présentement. Je n’aime pas les sneakers, les imprimés animaux et les leggings portés pour autres choses que du sport. Je n’écoute pas Occupation Double et je n’ai jamais vu Strangers Things. Bref, je me sens souvent à côté de la plaque dans ce que j’aime.

Pourtant, avoir ses propres intérêts et ne pas seulement suivre la masse, c’est loin d’être négatif! Il est d’ailleurs démontré que de savoir affirmer nos propres intérêts développe directement notre confiance en nous. La pression qui vient avec le désir de plaire, de faire partie de la gang, peut nous pousser à cacher, voire refouler, ce que nous apprécions réellement dans la vie. Pourtant, être vrai avec soi-même permet de construire des relations plus solides avec son entourage. Et quel agréable sentiment que celui de se sentir accepté tel qu’on est et de bâtir une relation sur du vrai plutôt que d’avoir l’impression de jouer un personnage!

Bien sûr, tout n’est pas noir ou blanc! Les tendances peuvent nous emmener à faire des découvertes, à se trouver de nouveaux champs d’intérêt. Je dois avouer que mon amour pour les cactus et les succulentes a été stimulé par leur forte présence commerciale des dernières années et que l’un de mes breuvages préférés est le chai latté depuis qu’il est une vedette d’Instagram. Il ne faut quand même pas se culpabiliser de suivre une tendance! Par contre, nous ne devrions jamais nous laisser diriger par ce qui est à la mode si cela ne nous mène pas au bonheur. Assumer nos goûts malgré les tendances permet d’affirmer nos limites, de savoir dire non, d’être plus conscient du parcours personnel et professionnel que l’on souhaite emprunter. Après tout, l’authenticité n’est-elle pas à la mode? De plus, soulignons que les plus grandes tendances ont été lancées par des groupes que l’on étiquetait d’abord comme marginaux, mais qui ont permis à la société une évolution remarquable. Bref, être authentique avec nos proches (et donc avec soi!) ne peut qu’amener des bienfaits!

Après tout, comme le prône si bien La Fabrique Crépue : « Le vrai luxe, c’est d’être soi-même. » 😊

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de