Menu

L’Irlande, pays de l’évasion

Lentement, nous amorcions notre descente. Peu à peu, nous passions à travers ces nuages gris.

Puis, au bout de quelques minutes, je ne voyais que du vert. Du vert flamboyant, quasi irréel, à perte de vue. L’Irlande se dévoilait dans toute sa splendeur sous nos yeux éblouis par son vert.

Bref retour sur un périple synonyme d’évasion, où l’on oublie pendant un instant le train-train quotidien.

Dublin

Aucun doute ici : notre première soirée à Dublin allait être synonyme de tournée des bars.

Dans ma tête, j’allais m’enfiler des pubs remplis d’Irlandais saouls, fêtards, en train de profiter de la vie (et de Guinness). J’allais voir des gens chanter comme dans PS. I Love You, j’allais voir de grands hommes forts comme Gerard Butler, toute.

Le résultat? Exactement ça.

Des pubs typiques, de la bière à profusion, des chants en chœur, de la musique live avec des chansonniers s’appropriant des chansons modernes, version country. Des âmes chaleureuses qui veulent à tout coup t’offrir des shooters ou une bière. De la joie, tout simplement.

Cobh

Après une journée complète sur la route à arrêter dans plusieurs villages où les maisons victoriennes se marient à celles aux teintes pastel, nous voilà enfin arrivés à Cobh, le dernier village à avoir vu le Titanic avant sa triste destinée. D’un calme plat, la baie se dévoile sous nos yeux, les petits cafés bondent de partout, et les gens nous accueillent comme si nous faisions partie de leur propre famille.

Là-bas, loin de tout, on oublie le temps. On oublie de regarder son cellulaire. On profite, tout simplement. On respire l’air frais. On contemple la baie, les vallées vertes, le soleil qui nous caresse les joues.

Cobh en Irlande
Crédit photo : Geneviève Higgins-Desbiens

Cliffs of Kerry

C’est le brouillard. Le brouillard dense. De fines gouttelettes tombent du ciel. Mais cela ne nous empêche pas d’aller voir les légendaires Cliffs de Kerry, qui trônent contre les virulentes vagues.

Tout en haut, impossible de voir plus loin qu’à quelques mètres de soi. Le brouillard nous plonge dans un monde onirique, où il est quasi impossible de définir les environs.

Cliffs of Kerry en Irlande
Crédit photo : Geneviève Higgins-Desbiens

Cliffs of Kerry en Irlande
Crédit photo : Geneviève Higgins-Desbiens

Peu importe le temps de l’année, les conditions, ses partenaires de voyage ou son état d’esprit, l’Irlande est une destination de choix pour s’émerveiller devant la beauté de la nature, mais surtout, devant la beauté et la gentillesse des gens.

Crédit photo couverture : Geneviève Higgins-Desbiens

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de