Menu

Les alliés du féministe

Un allié du féminisme ou féministe allié, c’est un homme qui se considère proféministe, qui comprend les revendications ou appuie la lutte ou souhaite soutenir les personnes qui militent (activement ou pas). Bref, un homme qui trouve que c’est bien sensé, le féminisme.

Alors, pourquoi « allié du féminisme » et pas « féministe » tout court ?

Je crois que nous en sommes au moment où je fais un petit avertissement.

**** À tous les hommes (cis-genres) pro-féministes qui liront ceci ****

Je vais vous nommer, vous pointer du doigt. J’imagine que ça vous fera réagir, mais je vous prie de garder l’esprit ouvert, je ne vous hais pas.

Dans l’idéal, je souhaite apporter une nuance à vos bonnes intentions quant au féminisme.

Revenons-en donc à la question un peu plus haut. Pourquoi « allié » et pas simplement « féministe » ?

Eh bien, parce que vous n’êtes pas des femmes.

Comme vous ne subissez pas directement les discriminations décrites par les féministes, vous ne pouvez pas mener le même combat. Vous pouvez aider, mais pas le mener. Comme je ne peux penser comprendre pleinement les revendications des personnes racisées dans leur chemin vers l’égalité.

Un des dangers de se considérer féministe est de prendre la parole À LA PLACE des femmes. Vous pouvez contribuer à leur donner la parole, utiliser votre autorité, vos privilèges, vos tribunes pour qu’elles se fassent entendre.

Aussi, il ne faudrait pas tomber dans : « Mesdames, attendez, je crois que vous n’avez pas compris. Moi, je vais vous expliquer le féminisme. » Se faire mansplain sur le féminisme, c’est non. Surtout si c’est suivi de conseils sur ce que nous devrions faire pour que la cause avance.

Parce que vous ne serez (et n’êtes déjà) pas d’accord avec tous les enjeux féministes. C’est compréhensible. Ils sont complexes, multiples et parfois divergents. Toutes les féministes ne s’entendent pas non plus. Il y a plusieurs formes de féminisme d’ailleurs. Comme on dit souvent, il y a assurément autant de féminismes que de féministes. Il est donc évident que toutes ne soient pas d’accord sur tout. Alors, en tant qu’hommes, c’est encore moins surprenant.

Quoi faire alors ?

Écouter.

Alors que l’envie vous démange de parler.

Donner la parole.

Parce que certaines sont mieux placées que vous pour intervenir.

Soutenir.

Même si vous ne comprenez pas, même si vous feriez les choses autrement. Ce n’est pas vraiment VOTRE combat. Même si vous en profiterez. Même si vous pouvez mener des luttes semblables qui se rejoignent et se complètent.

Et tellement d’autres choses encore. Beaucoup l’ont déjà dit. Je vous invite à les trouver vous-mêmes. En cherchant sur Google, c’est pas compliqué. Ou en posant des questions autour de vous. Vous pouvez prendre ce travail en charge.

Renseignez-vous. Éduquez-vous.

Pis je vous dis ça gentiment.

Avec le sourire. J’espère que je ne vous aurai pas fait trop de peine.

P.-S. On fait tous des erreurs. On est tous sexistes parfois. Même souvent. On a beaucoup de choses à déconstruire. Alors, c’est correct si vous faites des erreurs. Ne soyez pas trop durs avec nous si nous en faisons aussi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de