Menu

5 choses qu’on retrouve dans les trios d’ami.e.s

Les gens parlent beaucoup d’amitié, mais souvent, ce sont les duos qui sont mis à l’honneur. Bien que ces derniers soient agréables, les trios d’amitié ont aussi tout leur charme.

Dans ma petite vie, on vient pas mal toujours en groupe de trois, et c’est parfait ainsi. On est trois personnes différentes qui se complètent d’une façon super cocasse, ce qui crée beaucoup beaucoup d’histoires hilarantes.

Les trios d’ami.e.s ont leurs petites anecdotes quotidiennes causées par le nombre. Voici cinq situations que tu risques de retrouver aussi dans ta triade!

1- L’horreur du nombre impair

Il faut faire un deuil. Lorsqu’on est trois, la plupart du temps, il y en a toujours un.e qui va se ramasser tout.e seul.e ou avec des inconnus lors de certaines activités à faire en duo. Il y a toujours une personne qui va être assise sur une chaise pendant que les deux autres sont sur la banquette ensemble (parce que des tables de trois, ça n’existe pas vraiment), toujours une personne qui va se retrouver avec des inconnus dans les wagons des manèges, etc. Notre truc à nous, c’est de varier. Pas de chicane dans la cabane!

2- Tout peut se régler par un vote à main levée

Même si l’autre point disait que le nombre impair était un désavantage, parfois il peut devenir un avantage. En effet, lorsqu’une décision doit être prise, le nombre impair fait en sorte qu’absolument tout peut être réglé par un vote à main levée. De cette façon, on n’a pas à s’obstiner pendant mille ans. Si un débat prend trop de place, on sort les mains!

3- L’ange et le diable

L’avantage d’avoir deux ami.e.s à qui parler de ses problèmes, c’est que ça amène deux points de vue différents qui donnent rapidement l’impression d’avoir un petit ange et un petit diable sur chacune des épaules lorsqu’une décision personnelle doit être prise. On ne tourne pas en rond avec les mêmes idées, on sort un peu et on explore vraiment toutes les possibilités.

4- L’ami.e de la banquette arrière

Dans tous les road trips, il y aura toujours cette personne qui est destinée à être sur la banquette arrière, seule. Celle qui prend rapidement le rôle de l’enfant pendant que les deux autres s’occupent de s’arranger pour arriver à destination. Souvent, c’est le ou la préposé.e au stock. Dès qu’on a besoin de quelque chose dans les bagages, on se souvient soudainement de son existence! 😉

5- La victime

Dépendamment des saisons, souvent, il y a une des personnes qui prend le rôle de victime. Elle se fait taquiner (toujours amicalement) par les deux autres, qui se mettent en équipe. Aucune frustration ici; le souffre-douleur change continuellement selon les péripéties. On écoeure ceux qu’on aime, comme on dit!

J’aurais pu continuer la liste pendant vraiment longtemps, mais voilà quelques situations qui arrivent par chez nous.

Et toi, comment ça se passe dans ton trio?

Source photo de couverture : Unsplash

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de