Menu

5 façons de te calmer les nerfs

La fin de session avec les livres qui s’empilent et les évaluations qui n’en finissent plus. Le travail où la liste de tâches est inversement proportionnelle au nombre d’employés. La pression que l’on se met ou que l’on nous met d’être parfait(e)s, partout, tout le temps, et de montrer la version photoshopée de nous-mêmes. Les finances qui correspondent trop rarement à la liste de nos envies. Le temps, celui qui manque ou celui qu’on a en trop.

Les causes de stress sont infinies. Qu’on soit stressé(e) un peu, beaucoup, passionnément ou à la folie, survient un moment où trop, c’est trop. Il faut donc prendre un temps pour démêler le nœud de nos nerfs, faute de quoi tout explose.

Alors que la boule dans mon ventre ne cesse de grandir et que les sources d’anxiété pleuvent à torrents sur ma tête, j’ai cru bon de refaire la liste des choses qui m’aident généralement à me calmer le pompon.

  • Préparer des biscuits

C’est une valeur sûre, un truc quasi infaillible dans mon cas. J’adore cuisiner des biscuits, et tout dans le processus m’aide à me calmer. C’est le meilleur des mondes en pâtisserie, puisqu’ils sont généralement faciles à préparer, mais demandent un minimum d’attention pour bien calculer les quantités. Mes pensées se dissolvent dans le mouvement familier du fouet qui transforme le beurre en crème. Une fois au four, l’odeur des biscuits dans la maison est synonyme de bien-être. Et si la confection vous laisse indifférent(e)s, si un rhume vous bouche le nez, il vous reste encore l’option de dévorer compulsivement vos créations pour apaiser vos nerfs. Dans tous les cas, que du bon!

  • Être au bord de l’eau

Attention! Je ne vous dis pas de vous lancer sur Internet à la recherche d’un forfait voyage pour le sud. Pas besoin d’aller dans les extrêmes.

Le seul fait d’être près d’un cours d’eau apaise, peu importe sa taille. Qu’il s’agisse d’un étang, d’un ruisseau, d’un lac ou de la mer, un fort sentiment de paix se détache de l’eau. Qu’elle soit calme ou agitée, turquoise ou bleu vert, douce ou salée, elle inspire la détente et nous force à prendre un temps d’arrêt.

  • Chanter dans l’auto

Aucun talent n’est requis ici. Au contraire, hurler à pleins poumons les paroles d’une chanson à en faire exploser les vitres a des vertus ultras thérapeutiques. Et sur la route, qu’on se dirige vers un point précis ou qu’on parte sur un nowhere, nul besoin de se soucier de déranger les voisins. C’est l’occasion idéale de laisser s’exprimer notre Adèle ou notre Whitney intérieure. J’avoue avoir un penchant pour les chansons quétaines, les vieux succès québécois de mon enfance (Allo Boom!) et les power ballads. En adoptant les mots des autres, j’arrive à déverser une partie de ceux restés coincés entre mes dents serrées.

  • La sécheuse

Prenez vos draps, vos serviettes, votre pyjama, n’importe quoi qui soit assez résistant pour profiter d’un petit tour de manège. Sortez tout ça de la laveuse (une chose de moins sur notre to-do list, yeah!) et enfournez-le dans la sécheuse. Une petite pression sur Start et la détente commence. Le ronronnement régulier et la chaleur dégagée par la machine me calment de la même façon que pour les bébés qui ont des coliques.

Par-dessus tout, c’est l’odeur des feuilles assouplissantes qui m’apaise. Serrer une serviette chaude, douce et parfumée figure dans le top dix de mes petits bonheurs.

  • S’occuper les mains

Pour sortir de sa tête et se décrisper un peu, n’importe quelle activité manuelle est la bienvenue. Un peu comme pour les biscuits, le fait de se concentrer sur des gestes répétitifs diminue les tensions. J’ai un faible pour l’écriture à la main, mais les options sont innombrables. Qu’il s’agisse de tricoter, peindre, coudre, jardiner, dessiner, démolir, construire, découper, plier, faites quelque chose de vos dix doigts qui n’implique ni clavier ni écran. Vous en ressentirez vite les bienfaits.

Pour finir, quelle que soit la technique que vous adoptez, ne restez pas avec votre stress. Mieux vaut prendre un moment pour soi ici et là plutôt que de devoir se reconstruire après avoir explosé. Tous ensemble, calmons-nous le pompon!

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de