Menu

À nous, les femmes d’aujourd’hui…

Petite, j’ai été élevée dans le respect de certaines traditions. Faire des études, trouver un emploi à long terme, me marier, acheter une maison et faire des enfants… Je ne vais pas dire que ce schéma de vie n’est pas des plus agréables et que je n’ai pas vécu dans cette optique quelques années. Bien au contraire! Ma tendre vingtaine traçait sans aucune ombre cet avenir si certain. Jusqu’à la rupture du premier amour… celle qui te brise le corps et le cœur, qui t’empêche de respirer, qui te donne envie de mourir. Et puis, le temps, les rencontres et la puissance de la volonté de s’en sortir m’ont fait devenir une toute autre personne. Une femme forte qui n’attend plus le prince charmant.

Quand on est comme moi, et comme toi qui me lis et comme beaucoup d’autres dans ce monde merveilleux, pour les autres, nous ne sommes pas sur la bonne longueur d’onde. J’oserais même dire que nous ne sommes pas normales! Mais qui n’a jamais eu des reproches de sa famille ou de ses amis? Qui n’a jamais pris de remarques sur le fait d’être toujours célibataire à 30 ans ?

Au 21e siècle, on entend encore trop souvent que si à tel âge tu n’as pas un emploi stable, une maison et un mari (pas un copain, ah non! un mari, bague au doigt et tout et tout!), c’est que tu as gâché ta vie. J’ai malheureusement vécu cette épreuve, j’ai souffert de mots douloureux dits par la famille, et j’ai supporté des regards emplis de honte…

Et pourtant, aujourd’hui, je suis fière! Fière d’être parmi toutes ces femmes qui, malgré les peurs et les jugements, essaient d’avancer la tête haute dans leurs vies semées d’embûches. Forte des épreuves que j’ai surmontées alors que je ne pensais pas que je m’en sortirais. Imagine la première fois ou j’ai annoncé que je partais en voyage en sac à dos en Thaïlande avec une inconnue rencontrée sur le net! Je ne t’explique pas l’incompréhension à laquelle j’ai été confrontée. Malgré cela, les épreuves que l’on vit au quotidien nous forgent et nous apprennent à faire face aux prochaines étapes qui nous attendent. La vie est longue, alors ne perdons pas espoir trop vite.

Je m’adresse donc à toi, à la femme qui est peut-être perdue, qui pense que jamais elle ne sortira de cette spirale infernale et que la vie seule est une épreuve impossible à surmonter : tu es forte, tu es belle, tu es merveilleuse! La vie est peut-être difficile aujourd’hui, mais demain, crois-moi, elle sera belle.

Nous ne sommes pas « réglementaires », nous ne sommes pas standards, nous ne rentrons pas dans le moule, mais, pour autant, nous respirons la vie; la vie imparfaite, celle des ruptures passées, des jugements à venir.

Alors pour toi, pour nous et pour nos filles, sœurs, nièces déjà présentes ou à venir, pour nos mères qui, comme la mienne, ont caché leur côté rebelle pour essayer tant bien que mal de correspondre à des conformités imposées : n’oublions jamais qui nous sommes, vivons intensément nos vies trépidantes.

Tombons, mais relevons-nous toujours.

Aimons jusqu’à épuisement, mais n’ayons pas peur de retomber amoureuse.

Vivons passionnément nos rêves les plus fous et ne regrettons jamais rien.

Soyons toujours ces femmes merveilleuses, brisées, reconstruites et épanouies.

Je nous aime pour tout ce que nous sommes.

Par Sylvie Poupard

Source photo de couverture

2 thoughts on “À nous, les femmes d’aujourd’hui…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de