Menu

3 « incontournables » de San Francisco en revue et 3 endroits à ne pas manquer

Les WikitravelLonely Plane, Petit Futé et autres guides de ce monde proposent en général les mêmes « incontournables ». Les attractions les plus populaires, quoi. Mais les voyageurs savent que, parfois, on peut être déçu.e par des endroits populaires. De retour de San Francisco, je partage avec vous les incontournables qui, selon moi, sont très contournables et des endroits moins connus qui valent le détour… À vous de voir si vous tenterez le coup ou pas!

3 incontournables en revue

1- Cable Cars

À l’origine, les Cable Cars servaient de transport pour les habitants de la ville. On pourrait expliquer le Cable Car en disant que c’est la rencontre entre le train sur rails et le tramway traditionnel. Il reste 3 lignes utilisables dans la ville qui n’ont pas été remplacées par des bus ou le métro.

Ce que j’en ai pensé : J’y suis allée au départ pour faire plaisir à mon père avec qui je faisais ce voyage, mais j’ai gardé l’esprit ouvert. Nous avons pris la ligne Powell/Hyde, celle qui part de Fisherman’s Wharf. Erreur fondamentale : c’est de là que partent tous les touristes. Même en basse saison, nous avons dû attendre 2 Cable Cars avant de pouvoir monter. Comme la place la plus intéressante est dehors, à se tenir sur le marchepied, nous avons fini par nous asseoir à l’intérieur. Vouloir être sur les marchepieds nous aurait fait attendre encore. Résultat : jolie balade dans un Cable Car bondé où il est difficile de voir dehors. Nous nous sommes arrêtés au Cable Car Museum qui explique le fonctionnement des Cable Cars et leur histoire.

Verdict : Si vraiment vous voulez faire la balade en Cable Car, ne montez pas à l’arrêt de Powell/Hyde. Prenez une autre ligne ou, à tout le moins, montez quelques arrêts plus haut. Le musée par contre est gratuit et intéressant. Sinon, essayez de faire la balade très tôt le matin ou plus tard le soir. Dans mon cas, un morceau de l’histoire de San Francisco s’est définitivement transformé en piège à touristes. Je contournerais les Cable Cars.

2- Fisherman’s Wharf

Le bord de l’eau, vue imprenable sur la baie de San Francisco. L’endroit pullule de petits restos et de boutiques.

Ce que j’en ai pensé : L’endroit est génial… tôt le matin. On peut se promener sur la plage sans être dérangé.e. Les poissonneries viennent d’ouvrir et sont en train de préparer les délices de la journée. Sandwich aux crevettes et crabe comme déjeuner? Pourquoi pas! Pier 39 est encore calme. La plupart des endroits ne sont pas ouverts ou viennent d’ouvrir et il est facile de se déplacer et d’admirer la vue.

Verdict : Le matin, c’est à ne pas manquer. Les soirs et les week-ends, l’endroit se transforme en véritable « Disneyland » au bord de l’eau et on perd la beauté de la baie. À moins que vous soyez intéressé.e par des boutiques de souvenirs, je contournerais…

3- Coit Tower

Située près de la baie (une quinzaine de minutes à pied du Pier 39), la Coit Tower est une tour construite en mémoire et à l’honneur des pompiers de la ville de San Francisco. Haute de 13 étages, elle arbore des peintures murales controversées au rez-de-chaussée.

Ce que j’en ai pensé : La montée jusqu’à ladite tour est magique! En passant par les escaliers sur la rue Fairfield, on se retrouve plongé.e dans des jardins luxuriants, on rêve d’habiter l’une des maisons qui borde l’escalier. À l’arrivée en haut, on voit la Coit Tower et on se régale de la vue quasi 360 degrés sur la baie. La tour elle-même, je l’ai trouvée décevante. Impossible de monter avec des escaliers. On paie 5 $ pour se serrer dans un ascenseur. La vue est belle une fois en haut, mais l’ascension manque de charme. La petite pièce ouverte ronde est bondée et il faut se battre pour avoir la vue d’une des fenêtres. Au rez-de-chaussée, les murs sont couverts de scènes de la vie « prolétaire » quotidienne : travail d’usine, travail de la terre dans un style minimaliste qui se rapproche du « réalisme socialiste ». Un tour gratuit d’explications des fresques est offert.

Verdict : L’ascension jusqu’à la tour vaut le coup, et c’est gratuit! Cependant, la tour elle-même ne m’a franchement pas impressionnée. Je contournerais la Coit Tower.

San Francisco, incontournables, Coit Tower
Source : Laurence Aylwin-Lefebvre

Mes 3 incontournables personnels

1- Muir Woods

Une forêt de « Redwood » (arbres de la famille des séquoias), arbres géants et centenaires. L’endroit est un parc national situé de l’autre côté de la baie, quelques kilomètres après Sausalito. On peut utiliser le transport en commun en haute saison ou louer une voiture. Dans mon cas, même s’il y avait beaucoup de monde, l’endroit est un incontournable. Une petite pause nature après beaucoup de temps au cœur de la ville fait du bien. L’endroit est aussi impressionnant en lui-même.

San Francisco, incontournables, Muir Woods
Source : Laurence Aylwin-Lefebvre

2- Clarion Alley

Dans le quartier Mission, on trouve une ruelle qui est en fait un musée de graffitis extérieur. Des bandes dessinées et des œuvres d’art partout sur les murs, les portes de garage et les poteaux de téléphone. L’endroit est réservé pour ce projet de murale et les œuvres changent périodiquement. Gratuit et incroyablement intéressant.

San Francisco, incontournables, Clarion Alley
Source : Laurence Aylwin-Lefebvre

3- Alcatraz

Hé, oui! Un incontournable de tous les guides imaginables de San Francisco est aussi un de mes endroits favoris. Prison haute sécurité, l’endroit a fermé ses portes aux prisonniers en 1963, faute de budget, et les ouvre maintenant aux visiteurs curieux. On part sur l’île en ferry. On visite la prison avec un guide audio.

L’histoire troublante de « The Rock » est racontée par des gardiens et des prisonniers. Une même histoire à travers plusieurs points de vue nous amène partout dans la citadelle qu’est Alcatraz. Au menu : détails sur la vie quotidienne des prisonniers et des gardiens, et sur les 2 tentatives d’évasion les plus meurtrières de l’histoire de la prison haute sécurité. On peut reprendre le ferry vers San Francisco toutes les demi-heures et explorer l’île, qui est maintenant un parc national et un refuge d’oiseaux. Une visite guidée peut sembler cheesy, mais peut-on vraiment dire que visiter l’ancienne « maison » d’Al Capone, c’est cheesy?

Somme toute, San Francisco est une ville exceptionnelle qui vaut la peine d’être vue, même si on la partage avec plein de touristes!

San Francisco, incontournables
Source : Laurence Aylwin-Lefebvre

Par Laurence Aylwin-Lefebvre

Source photo de couverture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de