Menu

VPH : ce que tu dois absolument savoir

Ce qu’il y a de bien avec le retour des beaux jours, c’est que la libido dégèle à mesure que les terrasses se remplissent. De belles et chaudes soirées d’été s’annoncent certainement pour les crépu.e.s en mode séduction. Dans les bras et les draps de ton crush, qu’est-ce qui pourrait bien gâcher cette rencontre enivrante?

Une éclosion de verrues génitales?

Sh*t, t’es bonne toi pour casser le party, tu vas me dire. Peut-être, mais des condylomes aussi ça te « scrap » le party sur un moyen temps.

Pour ton information, 75 % des gens actifs sexuellement contracteront une infection au VPH au cours de leur vie. Certes, cette statistique à elle seule suffit amplement à rentre hypocondriaque n’importe quel adepte de la capote. Mais là, panique pas. Quand on est bien informé.e, on est en mesure de réduire au maximum les infections liées au Virus du Papillome humain. Donc, si tu veux bien, on va prendre deux trois minutes drette là pour en parler avant de se lâcher lousse dans les galipettes.

Le VPH est l’ITSS la plus répandue

On compte plus de quarante types de VPH transmissibles par contact sexuel. Les hommes comme les femmes peuvent contracter le virus et en développer les symptômes. Certains types de VPH comme le VPH 16 et 18, qu’on dit à risques élevés, sont à l’origine de cancers du col de l’utérus, de la vulve, du vagin, du pénis, de l’anus, de la bouche et de la gorge.

Bon, cela dit, tous les VPH ne sont pas susceptibles de provoquer un cancer. Dans bien des cas d’ailleurs, le virus disparaît de lui-même au bout de quelques années. Plusieurs personnes le contracteront sans même savoir qu’elles ont été infectées, mais cela ne les empêche malheureusement pas de le transmettre.

Les VPH qu’on dit à faibles risques peuvent provoquent des verrues génitales, qu’on appelle aussi condylomes. Ceux-ci n’entraînent généralement pas de modifications précancéreuses, mais ils contribuent largement à te « scraper » ton fun, on se le cachera pas. Dans la plupart des cas cependant, ils peuvent être traités.

On peut contracter le VPH même en utilisant un condom

Sérieux? Oui. Que l’on se comprenne : le condom demeure essentiel. Toutefois, les verrues génitales sont transmissibles par simple contact peau à peau, lors de la pénétration. Et le plus freak dans tout ça, c’est qu’ils peuvent se transmettre même lorsqu’il n’y a pas de condylomes apparents. Ils peuvent même apparaître plusieurs mois après le contact sexuel. Donc, si t’as de la suite dans les idées, t’as compris que ça se pogne aussi en pratiquant le sexe oral. Ça fait qu’avant d’aller te mettre la bouche allègrement sur les parties intimes de ton ou ta partenaire… please, pense à utiliser un condom ou une digue dentaire.

De quessé ?

Une digue dentaire. Je le sais, c’est ultra méconnu et pourtant, c’est ce qui peut t’éviter une ITSS dans la bouche si tu pratiques le cunnilingus ou l’anulingus. En plus, c’est ultra facile à fabriquer, ça prend deux secondes et quart. Tu prends un condom, tu coupes l’extrémité du réservoir et tu coupes ensuite le condom sur toute la longueur. Tadam! Tu as maintenant un beau rectangle de latex prêt à l’emploi. Il y a même des vidéos sur YouTube qui te montrent comment le fabriquer et l’utiliser si t’es pas trop certain.e de ta shot.

La vaccination est le meilleur moyen de se protéger contre le VPH

Thanks God, on peut se faire vacciner contre ça, qu’on soit un homme ou une femme. Les hommes peuvent se faire vacciner jusqu’à l’âge de 26 ans et les femmes, jusqu’à 45 ans. T’as peut-être même déjà reçu un vaccin contre le VPH, tout dépendant de ton âge. Depuis plusieurs années, il est offert gratuitement dans les écoles. Cela dit, si tu es à l’aube de la trentaine, il est fort probable que tu aies échappé à la première vague de vaccination gratuite. C’est possible que tu aies à débourser les frais du vaccin. Mais bon, quand on sait que celui-ci protège des principaux types de VPH, on se dit que ça en vaut largement la peine. Renseigne-toi auprès de ton médecin pour avoir les détails exacts liés à la vaccination.

Par contre, il ne faut pas oublier que même avec le vaccin, les femmes doivent avoir recours au test PAP régulièrement afin de prévenir les risques de cancer du col de l’utérus.

Bon! Mon but n’était évidemment pas de faire peur à qui que ce soit, mais maintenant qu’on s’est dit les vraies affaires, je pense que tu préfères avoir beaucoup de plaisir cet été, et non des soucis de santé. Parce qu’après tout, quand on regarde ça, c’est vraiment pas compliqué de se protéger. Have fun les crépu.e.s 😉

Aussi, en cas de questions, je t’invite à consulter un.e professionnel.le de la santé, car je ne suis évidemment pas médecin.

• • • Les informations liées au VPH proviennent du site de la Société Canadienne du Cancer < ici >.

Source photo de couverture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2021. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre