Menu

Célibat : ces choses que tu devrais quand même faire

Avec les années, j’ai développé des compétences en célibat. J’ai aussi récolté mon lot de « T’es bonne de [insérer ici l’activité de ton choix] ». En même temps, ce n’est pas comme si c’était tant que ça un choix : l’autre option serait de ne rien faire et de vivre dans l’attente de l’autre. Ça peut être tentant, mais… ça peut aussi être long. Genre, très, très long.

Afin de dédramatiser le célibat, voici une liste non-exhaustive des choses que tu devrais faire, même si tu es seul-e.

Aller au cinéma

À ce jour, je n’ai toujours pas compris c’était quoi le big deal avec le cinéma en solo. Je veux dire… c’est pas comme si on pouvait vraiment discuter dans une salle de cinéma. C’est l’activité par excellence lorsqu’on est seul-e. La prochaine fois que tu auras envie de voir un film sur grand écran et que tu n’as personne pour t’accompagner, rends-toi au cinéma le plus proche, prends-toi un popcorn (extra beurre s’il vous plaît!) et profite du visionnement. Ce conseil s’applique également aux pièces de théâtre (mais sans le popcorn extra beurre, malheureusement).

Aller au restaurant

Première étape : les déjeuners. Déjeuner au Cochon Dingue est une excellente et une succulente façon de s’habituer au resto solo. Deuxième étape : les dîners. Une amie m’a déjà confié que lorsque son amoureux doit s’absenter pour des raisons XYZ, elle se précipite au Petit Coin Breton pour dîner une soupe à l’oignon gratinée : c’est son plaisir de célibataire temporaire. Troisième étape : les soupers. Tu as toujours rêvé d’aller souper à ce restaurant cinq étoiles? Je dis ça de même, mais la liste d’attente pour obtenir une table est pas mal moins longue quand on réserve juste pour une personne…

Voyager

Personnellement, je ne suis pas (encore) une grande voyageuse : j’ai fait un seul « vrai » voyage dans ma vie (deux si on compte celui que j’ai fait avec mon parrain et ma marraine, mais comme j’étais en 6e année et que je n’avais strictement rien à gérer, je ne suis pas certaine que ça compte). J’ai fait un seul « vrai » voyage, donc, et j’étais avec une amie. La raison principale de mon manque d’enthousiasme, c’est parce que je finis par rapidement m’ennuyer de chez moi. Cela dit, je crois qu’on peut tout à fait prendre plaisir à voyager seul-e. J’en ai pour preuve ces excellents billets d’Édith Bernier, qui explique pourquoi elle aime voyager seule (partie 1 et partie 2) et pourquoi elle voyage sans son tendre époux.

Avoir des orgasmes

Je ne dirai rien de plus à ce sujet. Juste… ait des orgasmes.

(Idéalement, de façon sécuritaire et responsable.)

Être

Le célibat, c’est l’opportunité de définir sa vie selon ses besoins, ses envies, ses désirs, sans concession. J’ai entendu récemment : « Moi, avant de connaître ma blonde, je trouvais que ma vie n’avait pas de sens ». C’est cute pour ta blonde, mais c’est un brin déprimant. Je suis célibataire, mais je suis complète. J’ai du mal à me projeter dans l’avenir, mais je sais que je veux être heureuse et c’est moi et moi seule qui ai la responsabilité de mon bonheur. La vie est courte, on ne peut pas se permettre d’attendre quelqu’un pour se réaliser.

One thought on “Célibat : ces choses que tu devrais quand même faire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de