Menu

Mon amour des cartes postales

C’est simple, j’aime tout des cartes postales.

L’objet, tout d’abord, me séduit. Ce petit bout de carton qui voyage sans protection à travers le monde, avec son histoire bien en vue sur son dos, a quelque chose de sympathique. L’idée de cette lettre sans enveloppe devait paraître saugrenue lors de son apparition en 1865. C’est sûrement pour cela qu’elle a été rejetée avant d’être reprise quatre ans plus tard. Depuis, pourtant, on la trouve partout. Il y en a de toutes sortes, pour tous les goûts. Qu’on soit du genre traditionnel, humoristique ou vintage, on trouve tous notre compte. C’est aussi pour moi le parfait souvenir de voyage. Compacte et légère, elle marque les endroits visités et les moments vécus un peu comme un polaroïd. Il s’agit pour moi du fragment d’une aventure que l’on peut garder avec soi.

C’est aussi un plaisir, pour moi, que d’écrire une carte postale. Partager avec nos êtres chers ce qu’on est en train de vivre loin d’eux permet en quelque sorte de les amener avec nous, nichés dans un repli de notre sac à dos. Et puisqu’une image vaut mille mots, on peut en même temps offrir un peu de ce que l’on voit aux autres, telle une expérience gardée intacte par-delà la distance et le temps. Par son petit format, la carte postale force à faire court, à aller à l’essentiel des choses. Elle aussi aime voyager léger, au fond. On aura l’occasion de raconter nos toutes nos péripéties bien assez tôt. Là, c’est la pensée et le geste qui comptent.

Enfin, quand j’ai la surprise d’ouvrir ma boîte aux lettres pour découvrir une carte postale, mon cœur s’anime. Qu’elle ait été demandée avant le départ d’un ami ou qu’il s’agisse d’une surprise, impossible de rester de glace à son arrivée! Ça fait toujours du bien de savoir que quelqu’un, quelque part, pense à nous. Qu’une personne proche se soit arrêtée et ait pris le temps, ce temps toujours si précieux, de s’asseoir et de nous écrire. Écrire des mots à la main ne se fait presque plus. Ils sont pourtant d’autant plus forts, plus vrais, lorsqu’ils ont été tracés par une main familière. Je les trouve mille fois plus émouvants que lorsqu’ils sont vêtus du classique Times New Roman.

Faites le test lors de votre prochain voyage, et achetez une carte postale. Que ce soit pour la garder ou pour l’envoyer, vous ne serez pas déçu/e de votre achat. En fait, vous n’êtes même pas obligé/es d’aller à l’extérieur pour vous prêter au jeu. Visitez simplement un dépanneur ou un bureau de tourisme près de chez vous, choisissez une carte postale de votre ville et envoyez-la à un ami ou à un parent à qui vous n’avez pas parlé depuis longtemps. En plus de briser votre routine, vous ferez le bonheur de cette personne lorsque, entre deux factures et un dépliant publicitaire, elle découvrira ce bout de carton coloré avec, sur son dos, un mot de votre part.

Photo : Pascal Brokmeier
Source : Unsplash

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de