Menu

Une carnivore au pays du véganisme

Depuis quelque temps, j’avais remarqué que ma digestion faisait des siennes. Je sais depuis des années que j’ai une forte intolérance au lactose, mais même en coupant tout produit laitier de mon alimentation, quelque chose clochait quand même. Petit à petit, je me suis mise à faire des liens entre mes pertes d’énergie et les produits d’origine animale consommés. Pour en avoir le cœur net, il ne me restait qu’une option : manger vegan.

J’ai donc testé le végétalisme intégral pendant l’espace d’un mois.

Spoiler alert : ça a fonctionné la première semaine et demie. Je me sentais mieux, j’avais plus d’énergie, mon sommeil en bénéficiait et je me suis étonnamment surprise à boire vraiment moins d’eau (ce qui dans mon cas, est une bonne chose puisque je peux facilement en boire jusqu’à 8 litres par jour). Mais assez vite, mes malaises ont repris le dessus et un régime végétalien ne changeait rien à mon manque d’énergie. Je me suis dit que j’allais quand même aller jusqu’au bout de mon mois pour en avoir le cœur net.

Cependant, ceux qui me connaissent savent à quel point je suis carnivore dans la vie. Je ne suis pas inconsciente non plus : je fais attention à la provenance de ma viande et je n’en mange pas nécessairement à tous les repas. Par contre, m’en priver complètement s’est avéré être un défi de taille pour une fille qui avait déjà dit ne jamais être capable de faire le saut vers une alimentation végétale.

Je cuisine beaucoup dans la vie, alors je m’étais dit que de remplacer des protéines animales par du tofu, du tempe et d’autres sources de protéine végétale allait bien se passer. Quelle erreur! J’ai passé les premiers jours à manger comme un ogre et à avoir la constante impression de mourir de faim! J’allais devoir réviser mes méthodes, sinon le mois allait être long.

Voici donc quelques recettes succulentes et assez soutenantes pour rassasier même la plus bornée des omnivores, a.k.a. moi!

Il faut savoir que dans la vie, je cuisine à l’œil et non en me fiant à des recettes, alors n’hésitez pas à adapter les quantités à vos goûts

Burrito aux lentilles et patates douces

J’ai toujours A-DO-RÉ tous les types de burritos, wraps ou autres repas servis dans une tortilla. Ça fait deux jours que tu manges un sauté de légumes et t’es pu capable? Mets-le dans une tortilla, rajoute 2-3 condiments et le tour est joué! Tu as un repas qui feel complètement différent. J’ai toujours trouvé que ce genre de repas était parfait grâce à sa versatilité. Des possibilités infinies, on aime ça!

Voici donc une recette de burrito aux lentilles et patates douces inspirée de Trois fois par jour

Ingrédients :

  • 2 patates douces
  • Huile d’olive
  • 1 oignon haché
  • 1 poivron rouge en petits dés
  • Champignons tranchés
  • 2 gousses d’ail hachées
  • Cumin moulu
  • Paprika
  • Origan
  • Chili en poudre
  • 2 tasses de tomates coupées en petits dés
  • 1 boîte de lentilles vertes, rincées et égouttées
  • Sel et poivre
  • 4 tortillas
  • 2 avocats
  • Salsa

Premièrement, préchauffer le four à 400 ⁰F.

Trancher les patates douces en deux sur le sens de la longueur et badigeonner le côté de la chair avec de l’huile d’olive.

Mettre les patates douces sur une plaque tapissée de papier parchemin en les plaçant la chair vers le bas. Les patates auront besoin d’environ 45 minutes de cuisson.

Faire chauffer l’huile d’olive à feu moyen dans un grand poêlon et faire revenir les épices ainsi que l’oignon pendant quelques minutes. Ajouter l’ail, le poivron et les champignons. Assaisonner.

Incorporer les tomates et les lentilles et laisser cuire quelques minutes.

Étendre la chair d’une demi-patate douce sur une tortilla. Garnir la tortilla du mélange de lentilles ainsi que des condiments de votre choix. Pour ma part, j’ai utilisé des avocats en tranches et de la salsa.

En gros, vous pouvez garnir votre burrito avec ce que vous préférez et utiliser les épices de votre choix!

Sauté au tempe et brocoli

Étant donné que je ne mange aucun produit laitier, la cuisine asiatique a toujours été un no brainer pour moi puisque ce type de cuisine n’en utilise pratiquement jamais. Voici donc une variante du très simple bœuf-brocoli qui sera prêt en moins de deux.

Ingrédients :

  • Un brocoli coupé en bouquets
  • Huile d’olive
  • Un bloc de tempe, tranché en lanières
  • Un oignon en lanières
  • Graines de sésame

Pour la sauce :

  • ¾ de tasse de sauce soja épaisse (la régulière fait en masse la job)
  • ¾ de tasse de bouillon de légume
  • ¼ de tasse de sirop d’érable
  • 45 ml de vinaigre de riz
  • 45 ml de cassonade
  • 30 ml d’ail haché
  • 15 ml d’huile de sésame
  • 15 ml de gingembre râpé
  • 15 ml de fécule de maïs (mélangée à ½ tasse d’eau froide)
  • Sriracha au goût

Fouetter ensemble tous les ingrédients de la sauce et mettre de côté.

Dans une grande casserole, faire chauffer l’huile d’olive et faire suer l’oignon. Faire cuire les tranches de tempe jusqu’à ce qu’elles soient bien grillées des deux côtés. Ajouter le brocoli et cuire une minute. Incorporer la sauce et laisser mijoter jusqu’à ce que le brocoli soit tendre et la sauce épaissie.

Pour le service, vous pouvez soit le manger comme ça ou bien le servir avec du riz ou des nouilles japonaises de type soba. Garnir de graines de sésame.

Ce qui est bien avec ce plat, c’est qu’il est encore meilleur le lendemain lorsque réchauffé! La sauce a eu le temps d’imprégner les aliments et cela fait d’autant plus ressortir toutes les saveurs de ce plat pourtant si simple!

Au final, je ne mangerais pas en suivant un régime végétalien intégral pour le restant de mes jours, mais j’ai pu découvrir au courant de mon mois un paquet de recettes savoureuses et surprenantes qui me donnent envie de les intégrer à mon quotidien. J’encourage donc tout le monde à introduire de plus en plus de repas végétaliens dans leur alimentation!

Et vous, quels sont vos coups de cœur culinaires végans?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de