Menu

Paris : mes do’s and don’ts

Pour oublier que j’étais en peine d’amour, je suis allée en voyage avec ma meilleure amie. Attitude classique, me direz-vous. À condition, bien sûr, d’omettre le fait que notre destination n’était nulle autre que… la ville de l’amour! Eh oui, deux jeunes filles fringantes déambulant parmi les tourtereaux qui apposent leurs initiales sur des cadenas devant la cathédrale du Sacré-Cœur de Montmartre, qui posent candidement devant la Tour Eiffel et qui cachent dans leur sac banane une bague de fiançailles pour couronner leur marche dans les jardins de Versailles. Bref, rien qu’une coupe de sauvignon ou deux (ou cinq) ne pouvaient nous faire oublier!

Certains m’avaient dit que trois jours étaient amplement suffisants pour voir ce qu’il y avait à voir à Paris, d’autres vociféraient presque qu’on n’en aurait jamais assez d’une semaine seulement. On m’affirmait que je devais me tenir loin des attractions touristiques, puis on me faisait l’éloge du Musée du Louvre. Tant d’affirmations contradictoires auxquelles nous n’avions pas eu le temps de réfléchir, fin de session obligeant. Ce n’est qu’une fois à l’aéroport, devant l’imminence de l’atterrissage, qu’on a commencé à planifier notre première journée. Cet épisode allait créer un précédent pour notre protocole. Notre stratégie se résumait ainsi : au jour, le jour. Je me permets de vous partager mon expérience, via cette liste de do’s and don’ts.

L’itinéraire

Do : Faire quelques recherches avant le départ. Vivre spontanément est amusant, certes, mais certaines attractions touristiques exigent une réservation à l’avance. Des restaurants populaires peuvent requérir des semaines de préavis. Et pour pouvoir planifier au jour le jour, il faut néanmoins avoir une idée des attractions que l’on veut voir. Allez les voir, les fameuses attractions touristiques. Ceux qui m’avaient dit que la Tour Eiffel était overrated avaient tort. Elle m’en a mis plein la vue de jour comme de nuit, lorsqu’elle scintille de mille feux.

Don’t : Se fier uniquement aux livres touristiques. J’étais armée d’un petit livre qui résumait les attractions top par arrondissement et il était génial, mais les meilleurs conseils, c’est chez les particuliers que je les ai trouvés. Lisez des blogs, regardez des vlogs, faites des recherches par hashtags et posez des questions autour de vous.

La bouffe

Do : Faire des pique-niques. Pour la modique somme de 20 euros, nous pouvions garnir notre sac à dos d’une baguette, de charcuteries, d’un fromage et de deux bouteilles de vin. Le Jardin des Tuileries ou les Quais de la Seine sont tout indiqués pour se reposer en se remplissant l’estomac. À cet effet, un must do : acheter un ouvre-bouteille portable dès le début de la semaine.

Don’t : Éviter les restaurants pour autant. Paris, c’est gastronomique. Je ne regrette en rien mes lattés matinaux ou encore mon excès de gloutonnerie dans une crêperie du quartier Saint-Michel. Et que dire de l’apéro sur les terrasses en fin d’après-midi, dans cette ville où les happy hour peuvent durer jusqu’à 6 heures de temps!

Le logement

Do : Rechercher les quartiers à proximité des restaurants et des transports à commun. Après une longue journée, on n’a pas toujours envie de ressortir en ville, surtout que la coutume veut que le dîner (souper) ait lieu aux alentours de 20h. Et en étant près des transports en commun, vous sauverez énormément en coût de transport.

Don’t : Réserver un hôtel trop cher. De toute façon, vous risquez de ne pas y passer beaucoup de temps. Et même dans les hôtels de luxe, les chambres sont minuscules. Bref, les Airbnb font amplement le travail.

Les déplacements

Do : Visiter à pied. L’architecture en soi est une attraction touristique. C’est facile de se perdre d’arrondissement en arrondissement sans voir le temps passer. Tout est si beau. Qui sait, vous tomberez peut-être sur des lieux desquels vous ignoriez l’existence.

Don’t : Trop marcher, tout de même. À la quatrième journée, j’avais les pieds tellement enflés que j’avais de la difficulté à profiter des activités. Le réseau de transport en commun est bien bâti, en plus d’être abordable. Ne vous laissez pas berner par l’illusion de proximité de certains lieux, les distances peuvent être trompeuses…

La culture

Do : Être prêt.e à un certain dépaysement. À Paris, le pourboire est optionnel parce que le service est inclus dans le prix, les portes de métro ne s’ouvrent pas automatiquement et il n’est pas question de séparer les additions au restaurant. Ce ne sont que des détails, mais ça peut surprendre au début…

Don’t : Craindre de parler aux gens. Les Parisiens peuvent avoir la réputation d’être un peu hautains… mais ce n’est pas une raison de se tenir loin d’eux! Bien que ce ne soit pas dans leurs habitudes de démarrer spontanément une conversation, ils ont répondu gentiment à toutes les questions que j’ai pu poser. Et dans le pire des cas, ça vous fera des anecdotes à raconter au retour.

Pour finir, mes dernières astuces en rafale :

Do : Porter des souliers de sport. C’est essentiel.

Don’t : Commander un virgin mojito. C’est le double du prix d’une coupe de vin. #faitvécu

Do : Prévoir un manteau. Les Parisiens qui disent qu’ils traversent 4 saisons par jour ne sont visiblement pas venus au Québec, mais c’est vrai que le soleil peut vite disparaître…

Don’t: Oublier les adaptateurs électriques! Les prises françaises ne sont pas compatibles avec les nôtres.

Do : Mettre une chanson de Joe Dassin comme réveil-matin.

Don’t : Acheter des macarons au McDonalds. C’est cher et ça goûte les brownies.

En bref, tout est question de nuances. Faites-vous confiance, gardez l’esprit ouvert et osez explorer, vous passerez un très beau voyage. Moi, je sais déjà que je veux y retourner.

Source photo de couverture

2 thoughts on “Paris : mes do’s and don’ts

  1. Paris: La visiter, ce n’est pas un Check sur ma Bucket List, c’est plutôt une destination que je ne cesse d’indcrire à cette même liste. Dernier ajout: «Paris Mère-fille » ❤️ surtout après la lecture de ce texte !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de