Menu

Le grand ménage du printemps

« Le grand ménage du printemps », cette expression qui revient tous les hivers et qui nous donne l’occasion de redécouvrir, année après année, les souvenirs de notre enfance et ce que l’on a accumulé depuis. On secoue la poussière sur nos albums de photos et on s’évade en pensée en observant ce qui se cache au plus profond de nos garde-robes.

C’est la période idéale afin de non seulement revisiter nos bons vieux classiques personnels, mais aussi afin de faire du tri entre ce que l’on garde, ce que l’on modifie et ce que l’on donne. Parce que dis-toi quelque chose : si tu n’as pas utilisé ou porté ce qui se trouve dans ton garde-robe depuis un an, c’est peut-être temps de t’en défaire (exception faite pour quelques souvenirs, bien sûr).

Je suis récemment passée à travers ce laborieux processus de « ménage de printemps », et voici ce que je crois être quelques démarches utiles à prendre et quelques attentes réalistes à avoir avant d’ouvrir tes boîtes.

  1. Ne juge pas ta face d’ado prépubère. On avait tous l’air fous.

On tombe parfois sur des photos qui valent de l’or, c’est le bon temps de rire de soi et d’apprécier le fait que l’on a su s’améliorer (dans la plupart des cas). C’est la même chose pour notre journal intime de jeunesse, là! Il faut en rire et non se juger.

P.S. – Continue à évoluer, c’est important!
P.P.S. – J’étais-tu la seule à faire développer des photos en double? Mais quelle inutilité!

  1. Vérifie si c’est possible de donner avant de jeter.

Des fois, on se demande : « Mais pourquoi j’ai gardé cette chose dans mes affaires aussi longtemps?! ». Alors que l’on s’étonne de son inutilité dans notre vie, il faut se rappeler que quelqu’un quelque part dans notre ville en aurait peut-être besoin. Sérieusement, vous pensez vraiment que j’ai BESOIN d’une collection de bibelots de chien? NON! Mais, il va avoir un enfant quelque part en Beauce qui va aimer voir une version miniature de son golden retriever sur sa table de nuit. Chaque chose à son temps dans la vie de chacun.

  1. Prends le temps de réparer ce qui est brisé.

Très important de se demander : « Est-ce que je peux le réparer? » Souvent, on place sur une tablette un objet qu’il faut réparer, que ce soit un électronique ou un morceau de vêtement, et on oublie de s’en occuper parce que la vie prend le dessus. Eh bien, c’est le temps de s’en occuper. Répare avant de jeter lors de ton ménage du printemps. Non seulement ça te permet de développer tes connaissances dans des nouveaux domaines (par exemple, la couture), mais en plus, tu aides à éviter du gaspillage inutile.

Bon « frottage »!

Photo : The Creative Exchange
Source : Unsplash

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de