Menu

Routine visage zéro déchet : mon expérience

Dernièrement, j’ai eu envie de tester une routine de soins du visage zéro déchet. Pourquoi? D’abord, parce que j’essaie tranquillement de réduire ma consommation et ma production de déchets. Ma salle de bain est définitivement un endroit où réduire mon utilisation de plastique ne me ferait pas de tort. Maquillage, produits pour la douche (shampoing, revitalisant, gel de douche), crème pour le visage et le corps, nettoyant pour le visage, exfoliant, tonique, tampons démaquillants… Quand on s’ouvre un peu les yeux, on se rend vite compte que le plastique est plus qu’envahissant dans une salle de bain. Ensuite, parce que j’aime bien l’idée qu’une routine visage zéro déchet fait appel, la plupart du temps, à des produits naturels simples et minimalistes, qui ne regorgent pas de produits chimiques.

Voilà, j’avais deux bonnes raisons d’incorporer la philosophie du zéro déchet à ma routine du visage journalière, mais avant de mettre une croix sur mes produits embouteillés, je me devais de répondre à une question : est-ce que ça fonctionne vraiment?

Au moment où j’écris ces mots, ça fait deux semaines que ma peau du visage est traitée selon la démarche que je vous présente ci-dessous.

Voici ma méthode expérimentale!

Première étape : de l’huile pour nettoyer et démaquiller

La technique du nettoyage par l’huile est très simple. Pour démaquiller les yeux, il suffit de frotter doucement de l’huile sur nos paupières pour déloger le maquillage. À l’aide d’une débarbouillette mouillée d’eau chaude ou de cotons réutilisables, les résidus sont ensuite enlevés. Pour nettoyer le reste du visage, la même huile est appliquée au visage en se concentrant sur les zones les plus à problème, comme on le ferait avec un nettoyant normal. On dépose ensuite la débarbouillette rincée et gorgée d’eau chaude sur le visage et on laisse reposer 1 minute. On frottera finalement doucement pour enlever l’huile.

Niveau démaquillant, il faut dire que je ne me maquille pas beaucoup. Un peu de crème BB et de poudre bronzante et voilà! L’eyeliner et le mascara sont réservés que pour de très rares occasions. Ainsi, je combine les étapes « nettoyer » et « démaquiller » ensemble.

Pour choisir une huile qui se porte bien sur le visage, il faut opter pour une huile non-comédogène ou peu comédogène, c’est-à-dire qui ne bloquera pas les pores. L’huile d’argan, l’huile d’amande douce, l’huile de jojoba ou l’huile d’avocat sont tous d’excellent choix. J’ai pour ma part choisi l’huile de noyau d’abricot puisqu’elle est absorbée très rapidement par la peau, qu’elle ne laisse pas de résidu et qu’elle est reconnue pour adoucir la peau. Il est également possible de créer sa propre synergie d’huile végétale afin de combiner leurs propriétés (se limiter de 2 à 4 huiles différentes).

Le verdict? Je suis extrêmement satisfaite de mon choix! L’huile de noyau d’abricot laisse ma peau super douce, sans l’alourdir et sans laisser de résidu gras. J’adopte sans hésiter!

Exfoliant

J’ai fait beaucoup de recherches pour trouver une recette qui serait parfaite pour exfolier ma peau. J’en voulais une simple, qui se conserve assez longtemps et qui requiert des ingrédients que j’aurais déjà sous la main. J’ai vu que plusieurs recettes nécessitent simplement du sucre brun et de l’huile, et ça m’a inspirée! J’ai décidé d’y ajouter du miel pour que ma peau bénéficie également de ses nombreux bénéfices. J’ai donc mélangé ½ tasse de sucre brun, 2 cuillères à soupe de miel ainsi que 2 cuillères à soupe d’huile ensemble dans un pot en vitre. J’ai gardé le tout sur une tablette dans ma salle de bain. Selon moi, le mélange pourrait sans problème se conserver un à deux mois. Une huile essentielle pourrait aussi être ajoutée au mélange.

Ainsi, j’ai appliqué, deux fois par semaine, sous la douche, ce mélange sur ma peau afin de l’exfolier. J’ai procédé exactement de la même façon que je le ferais avec un exfoliant du commerce.

Le résultat? Wow! Je suis agréablement surprise de la facilité de préparation et d’utilisation de cette méthode. Et puis, ça prend moins de temps à fabriquer que d’aller se chercher un nouvel exfoliant à la pharmacie et, en plus, ça coûte moins cher.

Tonique & hydratant

L’un des meilleurs toniques naturels pour la peau est sans contredit l’hydrolat de rose, une eau aromatisée naturellement détenant plusieurs propriétés qui aideront autant les peaux sèches, normales et grasses. Entre autres, l’eau de rose permet de rafraîchir, protéger et adoucir la peau tout en étant astringente, aidant ainsi les pores à se resserrer.

Donc, après avoir nettoyer mon visage avec l’huile, j’ai vaporisé de l’eau de rose sur mon visage avant de réappliquer très légèrement de l’huile d’abricot sur mon visage, en tapotant du bout des doigts. La combinaison de l’eau de rose et de l’huile offre une hydratation sans pareil à la peau, puisque la formule aqueuse de l’eau de rose donne l’humidité nécessaire à une hydratation optimale.

Ma conclusion

D’après ce que je vous raconte ci-haut, vous l’aurez sans doute deviné, j’adopte cette routine à 100%. D’ailleurs, je trouve que l’apparence de ma peau s’est légèrement améliorée et qu’elle semble mieux hydratée. De plus, absolument rien de ce que j’utilise dans cette routine n’est bourré de produits chimiques ou de produits inconnus. Juste du naturel! Je termine mes produits en bouteilles et je retourne vite à cette routine!

Et vous, tenterez-vous l’expérience?

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de