Menu

Salut ma chum

Je me souviens des heures passées au téléphone après avoir été toute la journée ensemble à l’école. Je me souviens des mots passés en classe, pliés de façon funky.

Je me souviens que je ne me sentais moi-même qu’entourée de mes 10 ami.e.s vraiment proches. Je me souviens aussi comment chaque détail de chaque situation plus ou moins pertinente devait être analysé avec rigueur, plusieurs fois, durant plusieurs jours et je me souviens que nos relations étaient intenses, qu’on s’adorait plus que tout et que nos chicanes feelaient comme des peines d’amour.

Te rappelles-tu après quand on a grandi et qu’on est parties étudier? On se voyait trois soirs semaine dans des états plus ou moins glorieux. C’était moins qu’avant, mais on comprenait, on était occupées. Les examens, les jobs à temps partiel, les blondes, les chums plus sérieux. On en a perdu quelques-unes, mais les vraies amies, on les a gardées. Puis on se gardait au jus avec le nouveau truc là, Facebook. On a rencontré de nouvelles personnes aussi, pas forcément qu’on les aimait plus, mais on se comprenait mieux, on tripait sur les mêmes affaires, on se ressemblait. Il a fallu apprendre à trouver du temps pour tout le monde. C’était pas évident de mélanger les nouveaux et les anciens amis.

Souper entre amis
Source

Naturellement, on s’est mis à travailler à temps plein, à emménager en couple et à jongler avec deux horaires. On avait ni le temps ni l’énergie de sortir autant et fallait bien mettre de l’argent de côté. Une fois par semaine, des fois on en skippait une, on s’est mis à souper ensemble. Ça se place mieux dans un emploi du temps et ça nous permettait d’aller au resto. On a perdu quelques joueurs, c’est normal, on n’avait plus les mêmes intérêts, on avait des horaires qui fittaient plus ou simplement, on s’est oubliées.

Des fois, entre deux brassées de lavage, des dossiers importants et une run de lait entre le boulot et la garderie, j’aurais le goût de te téléphoner pour te raconter pendant deux heures combien mon chum me gosse, pourquoi ma collègue est une grosse nouille ou te demander comment va ton dernier projet… Puis je me souviens que tu es en pleine routine du souper ou que je dois absolument envoyer un courriel là, là. Toi et moi, on est des amies, des vraies, de 5, 10, 15, 20 ans, puis même si ça fait 4 mois qu’on s’est pas parlées, je sais que c’est vrai.

Deux amies
Source

Je t’aime ma chum, quand on se voit trois fois par mois, mais aussi quand on se voit pas pendant un an et je te remercie d’être là, même si tout ce que j’ai à raconter, c’est des histoires de couches ou de deadline.  On se voit–tu la semaine prochaine? L’autre?

Source photo couverture

One thought on “Salut ma chum

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de