Menu

L’importance des revues d’art

Avez-vous déjà entendu parler des diverses revues de la Société de développement des périodiques culturels québécois (SODEP)?

La SODEP est une association qui sert à assurer la perpétuité des revues culturelles au Québec ainsi que d’en faire leur promotion. C’est donc 44 périodiques qui y sont répertoriés. Les sujets y sont diversifiés : art visuel, littérature, politique, sociologie, féminisme, etc. À travers les pages de ces ouvrages, on y découvre des gens du domaine qui réagissent, qui s’interrogent et qui interrogent. Bien que l’on se soit entendu sur une mise en page ordonnée, les thèmes et les sujets, quant à eux, renversent l’ordre du monde, pour le mieux.

L’art, au Québec, est extrêmement diversifié et riche. Il raconte notre passé et contribue à créer notre histoire en même temps qu’illustrer les enjeux de notre société. Il est notre identité. C’est pourquoi il est très important d’en faire la promotion dans plusieurs publications. La SODEP détient 7 périodiques consacrés à l’art, bien différents les uns des autres. Bien que le mot « promotion » ait été utilisé, ces revues ne sont pas que de simples présentations d’œuvres sur fond blanc. À travers leurs textes riches et super intéressants, elles donnent lieu à la découverte, à la discussion, au questionnement, à la recherche, bref, elles peuvent changer certaines choses. De plus, elles sont faciles de compréhension pour quelqu’un qui voudrait s’initier un peu au monde de l’art. Elles contiennent toujours de magnifiques photographies des œuvres choisies, qui nous sont parfois données en double page. L’incroyable travail des graphistes professionnels sait nous transporter chaque fois dans l’univers immersif du thème choisi. Ces revues sont essentielles dans notre société parce qu’elles contribuent à promouvoir nos artistes. De cette manière, ces derniers peuvent se faire reconnaître à l’international.

Dans une entrevue à l’émission radiophonique Nouvelle vague à ICI Radio-Canada Première, Aseman Sabet, commissaire d’exposition indépendante auteure et chargée de cours en histoire de l’art, soulève un point important dans les fonctions des revues. Puisque certaines revues sont présentes depuis les années 1970, elles constituent selon elle des archives de l’art contemporain. Ce qui veut dire qu’elles préservent notre histoire de l’art. Elles sont donc d’excellentes ressources. Leur site internet regorge d’informations et il est possible, sur ceux-ci, de commander des publications antérieures. Ces périodiques ouvrent les portes du monde de l’art à ceux et celles qui n’en font pas nécessairement partie. Ils sont aussi très ouverts à l’international et aux différentes cultures. C’est pourquoi en plus des artistes québécois, ils présentent des artistes internationaux et ils sont pour la plupart bilingues.

Finalement, les périodiques d’art sont un minutieux travail de gens passionnés et dévoués qui ont à cœur la pérennité des écrits sur l’art. Ils ont aussi le désir de révéler au monde les couleurs de chez nous ainsi que la diversité.

Références :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de