Menu

« Le secret du bonheur, c’est d’être heureux »

Toi pis moi, il faut qu’on se parle de bonheur. C’t’un gros sujet quand même, le bonheur.

Je vais commencer ça en te racontant un vieux souvenir qui me trotte dans la tête ces derniers temps. Par chez nous, les soupers de famille ont toujours été mouvementés. Y’a beaucoup de sujets et beaucoup d’opinions. Un de ces hivers, on a commencé à discuter de cette fameuse question existentielle : c’est quoi le bonheur?

Mon père a toujours été le plus silencieux de la gang. Mon père, il ne parle pas beaucoup, mais il écoute toujours tout. Alors, lorsqu’il dit quelque chose, ça vient souvent d’une pas pire réflexion et, le plus souvent, on s’en souvient. Cette soirée-là, au moment où tous prenaient leur respire, il s’est exclamé :

« T’sais, dans l’fond, les enfants, le secret du bonheur, c’est d’être heureux. »

Notre première réaction a été de rire parce que c’est sans doute la phrase la plus perspicace au monde. Oui, en effet, c’est pas mal en ça que ça consiste, le bonheur, et tout le monde le sait… Mais, est-ce qu’on en est vraiment conscient.e?

Dernièrement, j’me suis garrochée dans une situation qui m’a finalement rendue triste. Entre toi et moi, ça faisait très longtemps que j’avais pas été triste. Pour une fille qui proclamait ne presque plus avoir peur y’a quelques semaines, j’peux te dire que la terreur m’a pognée sur un moyen temps à l’idée de rester comme ça. Je ne veux pas être triste. Vraiment pas.

Se connaître en tant qu’individu, c’est savoir ce qui a le pouvoir de nous rendre heureux.euse. Ce n’est pas d’essayer de se changer, mais de s’adapter aux situations, de trouver un terrain d’entente avec nos caractéristiques d’humain.e. Il y a certaines choses que je ne pourrai jamais changer sur moi et au lieu de m’obstiner à ne pas l’accepter j’aime mieux apprendre à bien jouer mes cartes. Apprendre à construire les bonnes équations pour obtenir les meilleurs résultats.

Combien d’entre nous se retrouvent dans des situations qui les rendent malheureux.euses à long terme? Combien d’entre nous tolèrent du mal en se disant qu’il finira bien par évoluer en bonheur un de ces matins? Combien d’entre nous vivent quelque chose qui fait souffrir en se disant qu’il faut passer par là? Ou encore simplement parce qu’il y a une minime chance que ça se transforme comme ils/elles le souhaitent? Combien d’entre nous s’installent dans des comportements autodestructeurs de façon insouciante pour finalement se rendre compte qu’ils/elles se sont magané.e.s un peu trop?

Combien d’entre nous oublient que « le secret du bonheur, c’est d’être heureux »? 

L’interprétation que je fais de ce que mon père voulait dire, c’est qu’on est maître de notre propre bonheur. On décide de choisir d’avoir dans nos vies ce qui nous rend heureux.euse, on décide de ce qui nous rend heureux.euse et on décide si on veut l’être.

On a tous tendance à écouter une trame sonore qu’on pense qui nous est infligée alors qu’on peut toujours choisir notre chanson. On peut même la jouer à la flûte, au piano, la chanter ou la crier… On est maître de notre propre symphonie.

J’ai été un peu triste ces derniers temps. J’le suis pas mal moins maintenant. Je vais l’être encore moins dans les prochains jours. J’ai choisi ma chanson préférée.

Rappelle-toi que la vie est fucking belle et surtout fucking courte. T’as pas le temps de te permettre de t’installer dans un malheur qui n’est pas le tien. Priorise toujours ton bonheur.

T’es beau/belle quand tu souris.

Peu importe ce que tu vis, le soleil prend ses teintes orange quand il se fatigue, le ciel se fait un festin de barbe à papa de temps en temps, la vie continue pis les journées sont smattes et t’offrent la chance de recommencer tous les matins. Prends donc son offre.

Paraît que le secret du bonheur, c’est d’être heureux.

Source photo de couverture : Unsplash

One thought on “« Le secret du bonheur, c’est d’être heureux »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de