Menu

À toi, ma chumme qui vit une relation à distance

Salut ma chumme,

Je vais commencer par te dire combien je suis désolée d’apprendre que les papillons qui gargouillent dans le fin fond de ton estomac soient pointés du doigt par des gens un peu (beaucoup) poches.

Quand tu m’as annoncé que tu venais de rencontrer quelqu’un, et que tu ne t’étais jamais sentie de la sorte auparavant du haut de tes 30 ans, je trippais. Tellement contente pour toi. Si heureuse de savoir que tu ressentais enfin une tornade dans ton bas-ventre à la pensée d’un grand brun tout doux.

Et quand tu m’as dit qu’il vivait loin – à Toronto, en fait – je n’ai pas bronché. Je n’ai pas eu l’ombre d’un doute sur ta relation naissante.

Après tout, ça fait quand même plus d’un an que je vis une relation à distance avec mon copain. Et c’est tellement sain que j’ai décidé de faire « le gros move » : partir le rejoindre à Londres, pour vivre pleinement cette relation qui a changé ma vie sur tous les fronts.

J’étais la première à te motiver à sauter à pieds joints dans cette belle aventure.

Mais bon. Semble-t-il que #lesgens pensent autrement.

Quand tu m’as dit comment ton entourage et ta famille te démotivaient à poursuivre le tout, j’étais sur le cul.

Quand tu m’as raconté comment ils te disaient que cela n’allait pas fonctionner, que les relations à distance ne sont que temporaires, ça m’a fait profondément chier. Quand ils t’ont questionnée sur le futur, les futurs déplacements, les plans de vie, j’étais frustrée.

Ma chumme. Ne les écoute pas. Écoute ton cœur à la place.

Personne ne sait comment vous vous sentez. C’est ta situation. Tes sentiments. Pas les leurs.

Je suis passée par la même chose. Les gens qui demandent sans cesse : « mais tu lui fais vraiment confiance? Tu ne peux pas savoir ce qu’il fait à l’autre bout du monde… ». Les gens qui remettent en question la validité de ta relation. Les « ben, est-ce que tu peux vraiment l’appeler ton chum si tu le vois juste une semaine par mois? Tsé, il n’est pas vraiment là dans ta routine journalière. »

Ma chumme. Faut que tu arrêtes de t’en faire maintenant. Parce que les gens vont continuer de commenter. De donner leur opinion. De se prononcer sur une situation pour laquelle ils n’ont pas le droit, carrément, de se prononcer. Parce qu’ils ne savent pas ce que tu vis.

Plus ta relation va avancer, plus les gens risquent de donner leur avis. Quand j’ai pris la décision de partir à Londres, j’ai eu droit à des commentaires désagréables. « Pourquoi ce n’est pas lui qui vient ici à la place? », « Ben là, tu vas continuer de travailler là-bas, han? », « Faque tu vas tout abandonner ici pour aller rejoindre un gars, j’ai-tu bien compris? », « Mais tu vas clairement revenir, right? »

Ça va être dur, des fois, ma chumme. Mais continue de focaliser sur tout le beau. Continue de croire en cette relation florissante. Laisse-toi aller.

Profite. Et surtout, accueille le futur et toutes les belles possibilités qui vont se présenter à toi.

Crédit photo couverture :Valentin Antonucci (Unsplash)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de