Menu

J’me cherche

J’ai réalisé durant ma mi-vingtaine que j’me cherchais. À ce moment-là, je n’en parlais pas bien bien fort, parce que « se chercher »  n’est pas un processus accueilli très positivement dans notre société.

On a tous et toutes déjà entendu quelqu’un dire :

« Je recherche des gens qui savent ce qu’ils veulent dans leur vie. »
« Coudonc, elle se cherche donc ben, elle. »
« Tu n’arrêtes pas de changer tes plans, t’es dont ben girouette. »

Bienvenue en 2019, les chums. Cette ère 2.0 où quasi tout nous semble possible et accessible.

Aujourd’hui, je l’affirme out loud : j’me cherche depuis un bout déjà et c’est un processus normal à vivre au cours de son existence. T’sais, avoir déjà la certitude en secondaire 5 de ce que l’on veut accomplir dans notre vie future professionnelle et personnelle, quand on ne sait même pas encore qui l’on est réellement, ce n’est pas évident pour tout le monde. À 25-30 ans, quand tu es devenu une toute nouvelle, meilleure (ou pas, lol) et différente personne, ça se pourrait que tu feel un peu mêlée de réaliser que la vie dont tu croyais rêver n’est pas celle que tu veux actually.

À souffler bientôt ma 29e chandelle, je peux affirmer avec fierté et bienveillance que je retrouve mon chemin. Pour le retrouver, ça m’a demandé d’accepter tout d’abord le fait que je m’étais égarée et que la vie que je croyais vouloir à 18 ans n’était pas celle que j’avais envie de bâtir maintenant.

Tu vis peut-être une passe rough en ce moment, où tu te demandes si tu aimes vraiment ta job, ton partenaire, habiter dans le Mile-End, boire trop de vin, faire du hot yoga, ou vivre le rêve que tes parents avaient pour toi, ou peut-être que t’es sur le bord de t’acheter une maison, entamer des démarches pour avoir un bébé, garder forever ta job 9-5 et t’es en crise de capotage parce que ça ne te tente pas. Respire. Ça aide à calmer son esprit et prendre du recul quand tout va trop vite.

Contrairement à la pensée populaire, « se chercher » n’est pas une mauvaise chose. C’est même, à mes yeux, un processus essentiel à vivre pour être mieux. C’est important de créer des moments d’introspection, de se questionner si l’on est bien dans notre ici et maintenant et si l’on est en train de se bâtir un futur tel qu’on le veut réellement. C’est se donner le droit de prendre du recul sur sa situation actuelle, d’apprendre de nos expériences et de changer de direction si nécessaire.

Oui, ça peut arriver de t’écorcher en cours de route durant cette découverte de toi, d’écorcher quelqu’un sans vraiment le vouloir ou d’écorcher ta zone de confort, mais c’est sain. J’me cherchais et j’me retrouve tranquillement. Pis r’garde, je me chercherai sûrement encore un peu dans quelques années. Comme le hashtag populaire Instagram le dit si bien : #trusttheprocess (lol).

En fin de compte, je me donne le droit d’évoluer, de faire des erreurs, de grandir là-dedans et pour ça, je me donne un gros câlin.

Par Émilie Potvin

Source photo de couverture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de