Menu

Le bonheur, c’est pas donné, t’sais.

Quand je me suis levée ce matin, j’avais le cœur partout dans le corps. J’avais l’goût de me mettre une robe de bal et danser la valse avec mon chat. J’avais l’goût d’écouter un best of d’ABBA en me maquillant. J’avais l’goût de participer à une compétition de macarena pis la gagner.

Un « tonight is the night » à 6h27 AM.

Le rush de café qui flirte dans ton énergie.
Le sourire te pogne en d’dans.
Ça fait du bien-mal.
Genre.
Un pincement doux.
Des chocs électriques de frissons.

Cette journée n’avait rien de plus spécial qu’une autre. Elle commençait en m’assurant qu’elle allait finir. Mais je la sentais bourdonnée à l’intérieur.

Des fois, je l’échappe vraiment.
Une perte d’équilibre.
Une pression de chest.
Une charge invisible qui m’oppresse entre le cou et le nombril.
Le moment présent qui prend le bord.

Le temps qui arrête de tourner en même temps que tout le monde.

Ce temps qui te donne le goût de fermer les yeux. De garder le silence. De ravaler.

Cette lourdeur qui rend le bonheur précieux.

Le bonheur qui rend la lourdeur acceptable.

Cet étrange sentiment de reconnaissance envers des moments sombres, tristes, qui semblaient sans fin.

Qui font ressentir le cœur battant, le cœur au vent encore plus fort. Encore plus toute.

Ce matin, je me suis levée avec le cœur en fanfare. Les yeux qui pétillent pis le sourire qui me lâche pu.  Ce matin, je me suis levée en me disant que toute seconde devient facilement, trop, éphémère.

Sachant que tout moment passera aussi vite qu’il m’est arrivé. En pensant à Dédé Fortin qui chantait : « La vie c’est court, mais c’est long des p’tits bouttes. »

Tous les p’tits bouttes méritent d’être vécus.
Les beaux pis les laids.

Tout le temps.

Source

One thought on “Le bonheur, c’est pas donné, t’sais.

  1. Oui, le bonheur, c’est vivre chaque moment présent, là à l’instant même
    c’est le seul moment où l’on a du pouvoir
    Ne pas chercher dans le passé, on n’y peut rien;
    Ni trop projeter dans le futur où tant d’incertitudes existent…

    Il faut arrêter de chercher et vivre tout simplement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de