Menu

Pour en finir avec la sexualisation des seins

Les mous, les gros, les petits, les refaits, les asymétriques, les droits, les tombants.

Ceux avec des gros mamelons, des petits, des plus pâles, des foncés.

Ceux avec des vergetures, quelques poils ou des cicatrices.

Ceux qui ont nourri un ou plusieurs enfants.

Ceux qui ont survécu au cancer.

Ceux qu’on sexualise.

Notre société les a tellement rendus mythiques qu’on les cache pour ne choquer personne.

Quand j’ai chaud et que je sue sous mon top de sport, j’aimerais que ce soit socialement accepté pour moi de l’enlever. Quand je vois mon chum se promener sans chandail juste parce que, même quand on a des invités, je le ferais aussi si je « pouvais ». Théoriquement, il n’est pas interdit pour une femme de se promener les seins nus en public, si ça n’a aucun caractère sexuel. Mais les gens ne l’assument pas.

Par exemple, on vient tout juste d’annoncer qu’il sera maintenant permis pour les femmes d’avoir les seins nus au Village Vacances Valcartier. J’ai lu des dizaines de commentaires opposés. Le principal était le fait que ça pourrait choquer les enfants, que c’était déplacé pour un lieu familial comme un parc aquatique. Je l’ai ri, tellement ri. Et après je l’ai pleuré. On laisse nos enfants regarder des films de zombies qui mangent des cerveaux, des vidéos violentes remplies de sang… Mais voir des seins de femmes, quelle idée horrible!

Le corps de la femme ne devrait pas être réduit à un objet de désir, qu’il ne faut découvrir que pour plaire à son ou sa partenaire. J’en connais une panoplie d’hommes qui ont des plus gros seins que moi, et ils ne sentent aucun besoin de les cacher lorsqu’ils sont à la plage. Ça se fait en Amérique latine et en Europe, de se découvrir les seins à la plage. Pourquoi n’en sommes-nous pas là?

Il n’y a rien de plus naturel que des seins puisque tous les êtres humains en ont. Si nous avons des plus grosses poitrines que les hommes, c’est simplement pour nourrir nos bébés, pas pour attirer primitivement et sexuellement l’attention.

Peut-être n’y voyez-vous aucun problème puisqu’on est tellement habitués, tellement « civilisés ». Être « civilisé », au sens où on l’utilise couramment, ne devrait pas créer une aussi grande inégalité entre les sexes. Dans un monde idéal, des seins nus ne seraient pas perçus comme provocateurs, ça n’allumerait pas les hommes dans un contexte « non sexuel » et les enfants ne seraient pas traumatisés en voyant une poitrine féminine.

Crédit illustration: Maude Bergeron

2 thoughts on “Pour en finir avec la sexualisation des seins

  1. Les enfants oui… Mais sur internet .. Les femme le sexe c’est le problème.. Les hommes ..les hormones.. Caractères génétique.. L’accès à des seins… Je pense aux personnes dangereuse.. Impropre aux respect . La sexualisation.. Tout mythes et réalités enlève le dramatique.. Bref juste avoir impliqués des enfants dans le texte ..y enlève tout son caractère .. Rien de perso

  2. OUI, OUI et OUI. C’est l’été, et chaque homme se baladant torse nu me rappelle que, parce que je suis née femme, mon corps à moi doit être caché car on vit dans un monde d’hommes où la société s’empresse d’écouter leur désir. Si ça choque les hommes, alors faut cacher les tétons des femmes. Si ça rassure les hommes dans leur position dominante, alors faut enlever les poils des corps de femmes, pour toujours plus les contrôler, les humilier, les rabaisser. Qu’est-ce que j’ai envie de me balader torse nu avec cette chaleur. Je le fais déjà sans pudeur sur la plage et dans tout lieu extérieur où les gens se mettent habituellement en maillot de bain. J’ai aussi envie de me sentir libre comme un homme sans me sentir souillée, sexualisée, et cachée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de