Menu

Se dire les vraies affaires

Je nous trouve surstimulé.e.s, sursollicité.e.s, surexposé.e.s. J’ai l’impression qu’on tourne en rond, qu’on priorise l’accessoire et qu’on rend accessoire l’essentiel. Qu’on est toujours en ligne, mais qu’on n’est jamais vraiment connecté.e.s. Qu’on oublie de se connecter l’un.e à l’autre et à nous-mêmes. Comme si ce qu’on montre n’est pas vraiment ce qu’il en est, comme si l’impression laissée vaut plus que la réalité.

C’est l’effet qu’ont eu les réseaux sociaux sur nos vies, mais je crois que tout ça est en train de changer, et pour le mieux. Dans le fond, ils nous ont simplement aidé.e.s à voir publiquement et quotidiennement ce qu’on ne voulait pas voir autrement. Ils nous ont fait réaliser ce qui ne va pas avec notre société et nous ont rappelé par le fait même qu’il y a encore de l’espoir.

Et aujourd’hui, je me réjouis de voir tous les bienfaits qui en sont ressortis et qui continuent de se faire ressentir. Tous ces mouvements positifs servant à nous faire progresser tant individuellement que collectivement. Toutes ces causes gagnées en restant vrai.e.s, honnêtes et authentiques. Parce que malgré toute cette dissimulation, c’est toujours l’authenticité qui l’emporte et c’est particulièrement de ça que je veux parler.

Du fait d’être fidèle à soi-même en dépit de ce que les autres peuvent en penser. D’assumer nos défauts comme nos qualités. D’être fiers et fières de nos opinions, de nos idées, de nos valeurs. D’arborer pleinement notre personnalité et nos intérêts, aussi funky ou simples qu’ils soient. De ne pas avoir peur d’exprimer nos émotions, de partager nos passions et de choisir notre mode de vie.

D’avoir le droit d’être too much pis intense si ça nous tente. De parler trop, de rire fort ou de pleurer souvent sans se préoccuper du jugement des autres. Et d’un autre côté, d’avoir le droit d’être tranquille et réservé.e juste parce qu’on est de même. De se sentir spécial.e sans avoir à se le prouver. Parce que même si on se croit bien ordinaire, on est tous et toutes uniques.

On ne devrait pas se sentir mal d’être soi-même et de s’écouter. On ne devrait pas avoir à se forcer ou à faire quelque chose qui ne nous rejoint pas juste pour plaire aux autres. On ne devrait pas faire semblant si ce n’est pas comme ça qu’on se sent vraiment. On ne devrait pas s’empêcher de vivre notre vie comme bon nous semble juste parce qu’elle a l’air moins cool sur photo. Mais on devrait se dire les vraies affaires parce que, si c’est vrai, c’est pas mal plus cool.

Source photo de couverture : Unsplash

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2020. Tous droits réservés
Une réalisation de